13 novembre 2013: première grève de parents? -

Rythmes scolaires: quand les maires s'en mêlent...
Décompte des minutes d'accueil:
Directeurs: de la prime au statut?



13 novembre 2013: première grève de parents? -
13 novembre 2013: première grève de parents?
LE SNE-FGAF ne s'associera pas à la grève du 13 novembre.
Perte d'une journée de salaire et brouillage du message ("les enseignants prennent un prétexte pour ne pas travailler un mercredi") sont des raisons suffisantes pour reporter la mobilisation nécessaire à une date plus stratégique et unitaire.
Nos 40 000 signatures indiquent suffisamment clairement au gouvernement l'état d'exaspération du terrain, situation que nous avions prédite dès 2009.
En revanche, le SNE-FGAF accueille avec intérêt les initiatives des associations de parents appelant au boycott de la journée du 13 novembre.
Si cette action est suivie, ce sera une première historique et le message délivré ne pourra plus laisser d'autre solution au gouvernement qu'une renégociation de sa réforme.
 
Rythmes scolaires: quand les maires s'en mêlent...
Malgré les promesses de financement lâchées par le gouvernement, la fronde des maires ne faiblit pas.
La réforme des rythmes scolaires est devenue de fait une question de société et un enjeu politique.
Le
SNE-FGAF ne se laissera pas instrumentaliser et restera neutre et constant dans ses positions.
L'appel soutenu par 40 000 collègues pour le maintien de la semaine des quatre jours est fondé sur l'observation de la réalité (l'académie de Lyon, à quatre jours depuis 25 ans, a des résultats comparables à ceux de Toulouse, resté à quatre jours et demi) et la défense des intérêts de notre profession, ahurie de devoir travailler plus pour gagner moins.
C'est avec ce souci de vérité et de justice que le
SNE-FGAF se déclare disponible pour les nécessaires négociations qui permettront de sortir de cette crise qui n'a que trop duré.
 
Décompte des minutes d'accueil:
Le SNE-FGAF demande au ministère de trancher dans l’ambiguïté sur les minutes quotidiennes d'accueil des élèves: de 8H20 à 8H30 et de 13H20 à 13H30, les enseignants sont tenus d'être en poste par le règlement départemental, mais ce temps n'apparait nulle part dans le décret des temps de service.
Si ce flou a pu perdurer depuis des années, c'est uniquement parce que les enseignants sont des gens sérieux et généreux qui ne comptent pas leurs heures.
Mais après des années de point d'indice bloqué et de décrochage salarial, ce temps est révolu.
Le ministère compte ses sous? Les enseignants comptent leurs heures! A défaut de réponse claire et convaincante, le
SNE-FGAF appellera au décompte de ces 54 heures sur le quota dévolu aux APC.
 
Directeurs: de la prime au statut?
L'académie de Tours Orléans a décidé d'offrir une prime aux directeurs qui ont eu à subir la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée...
Avant de faire marche arrière faute d'accord ministériel...
Cette initiative maladroite est une preuve supplémentaire que les directeurs sont des acteurs incontournables du système éducatif.
Le
SNE-FGAF exigera lors des ateliers de la refondation qu'un statut et des moyens soient pérennisés pour tous les directeurs et toutes les directrices.

Lundi 14 Octobre 2013
Lu 3087 fois

ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014

DÉCLARATION INDIVIDUELLE DE CANDIDATURE

declaration_de_candidature2014.pdf declaration de candidature2014.pdf  (385.17 Ko)




PETITION POUR LE MAINTIEN RAISONNE DE LA SEMAINE DE QUATRE JOURS


Partager ce site


Galerie

SPECIAL DIRECTION

La moitié des directeurs agressés en 2012/2013

SPECIAL DIRECTION
L’étude de Georges Fotinos publiée ce matin dans le Parisien rend enfin public le scandale que nous dénonçons depuis vingt ans.
Sur 4000 directeurs interrogés, la moitié reconnait avoir subi des menaces, du harcèlement ou des insultes.


le_parisien.pdf le parisien.pdf  (80.12 Ko)

29/04/2014

Télécharger nos documents

ARCHIVES (29)

DIRECTION (0)



DIRECTION D'ECOLE : Le SNE-FGAF et la direction d’école

une histoire ancienne : « Préférez l’original à la copie »



07/07/2014 08:44

Pétition de solidarité à l'attention de la famille de Fabienne Terral

 

 

Pétition de solidarité à l'attention de la famille de

Fabienne Terral

institutrice assassinée dans sa classe le vendredi 4 juillet 2014.
 
 

 

Les signataires tiennent à exprimer à la famille de leur collègue Fabienne TERRAL

leur sentiment de peine immense et toute leur solidarité dans la pire épreuve qui vient de la frapper.


Signer la pétition en cliquant sur l'image :


ou copiez-collez ce lien dans votre navigateur :

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/la-famille-de-fabienne-terral-fabienne-terral-institutrice-assassin%C3%A9e-dans-sa-classe-le-4-juillet-2014

  
Lire le communiqué de presse du SNALC Midi-Pyrénées

Lire la lettre du SNE et du SNALC  adressée au ministre de l'Education nationale Benoît Hamon

 

d493f278d5e37f54b66bb34c7bdd1a569f93dca9.pdf d493f278d5e37f54b66bb34c7bdd1a569f93dca9.pdf  (314.76 Ko)

Fred DENOLLY