L'organisation du temps scolaire a viré au débat de Polichinelle et ses confrères depuis longtemps avec notamment des périodes de classe tributaires du tourisme, des mercredis travaillés n'ayant en rien allégé la semaine des enfants. Là où certains syndicats prônent moins d'heures d'enseignement et plus de réunions, en gardant le mercredi travaillé, le SNE plaide l'inverse : du temps élève préservé sur les fondamentaux (moins de parcours et d'éduquer à et plus de langue écrite et de maths), la liberté de maintenir les élèves les plus fragiles et la fin de la réunionite, ceci permettant de boucler la semaine en 4 jours ! Eh oui !
Overdose de réunions

Réunions obligatoires (108h), réunions cadeaux bonus (2ème journée de prérentrée, liaisons CM2-6ème avec plusieurs collèges, GS-CP, bilans maîtres surnuméraires, projets sport, harmonisation et mutualisation de pratiques, préparation APC...), amoncellement de mails parfois teintés d'inepties (vigipirate mais espace-parents à créer, LSU obligatoire tout de suite même avant qu'il soit opérationnel…), mettons un terme à toutes les réunions et concertations dégénératives et débilitantes, aux formations inutiles pour se concentrer sur l'essentiel : l'enseignement.

Activités parasites

L'urgence est là ! Mettons un terme à toutes les activités stériles, épuisantes et chronophages ! Une forme de harcèlement administratif et de pression permanente ne cesse de croître, les injonctions s'ajoutant aux injonctions. L'énergie vitale des enseignants est pompée par une Education Nationale qui a perdu le sens des priorités. Pfff !!! La surcharge cognitive engendrée nous fait perdre le fil de notre mission première : ENSEIGNER. Un peu de bon sens, s'il vous plaît ! Laissez-nous faire notre travail ! Arrêtez de noyer le poisson sous un amas de déclarations publiques m'as-tu vu, d'exigences électoralistes plus vite périmées les unes que les autres. Le SNE vous a vus, veille au grain et vous dénonce, sans perdre le fil des priorités, lui .
 
Véronique Mouhot,
Secrétaire Générale pédagogie SNE,
déléguée 83
Pin It