ACTUALITÉS NATIONALES

16 novembre 2018

Moral des directeurs :

l'analyse du SNE

Nous avons lu avec attention le rapport sur le Moral des Directeurs rédigé pat Georges Fotinos, effectué à l’initiative de la CASDEN et publié le 7 novembre, même s’il arrive un peu tard…

Que nous apprend ce rapport ?

Honnêtement, rien de bien nouveau pour le SNE. Cela fait des années que nous dénonçons la détérioration des conditions d’exercice, et ce rapport ne fait que conforter notre vision du métier, basée sur notre présence sur le terrain.

 

Cette étude corrobore par ailleurs les résultats du sondage que nous avions mis en ligne en 2016 (sur notre site, et à partir duquel nous avions priorisé nos revendications). Cela conforte nos positions sur le sujet, et justifie notre discours tenu au Ministère notamment lors de la mission flash en juin dernier.

Quelques chiffres résument l’étendue du désastre :

- 91% des directeurs effectuent plus de 45h hebdomadaires

- 88% ne sont pas satisfaits de la reconnaissance sociale de leur métier

- plus de 80% estiment que les décisions sont prises d’en haut

- 80% sont mécontents de leur possibilité de mobilité professionnelle

- 60% ont le sentiment qu’ils ne peuvent pas faire entendre leur opinion

- plus de 90% estiment qu’il y a trop de changements d’organisations et d’objectifs

- 66% déclarent un moral mauvais ou moyen

- 51% trouvent que le climat scolaire s’est dégradé depuis 2004

- plus de 50% indiquent avoir été insultés et 26% harcelés

- 58% estiment que l’adaptation aux besoins des élèves s’est dégradée

- 40% sont en épuisement professionnel, dont 23,5 en burn-out clinique…

Selon les chercheurs en sociologie du travail, pour avoir un bon moral au travail, l’individu a en effet besoin d’un poste aux caractéristiques précises, d’un cadre de travail stable et d’objectifs précis, d’un nombre de missions humainement possibles à atteindre, de la reconnaissance de sa fonction, d’un système de récompenses et d’un sentiment de sécurité sur son lieu de travail… Cela fait bien longtemps que tout cela est appliqué aux cadres des grandes entreprises.

Mais, comment dire, … Aucune de ces caractéristiques n’est appliquée au niveau de la direction d’école ! Et on s’étonne du manque de moral des personnels ?

Le SNE, force de proposition pour les directeurs

Depuis des années, le SNE accompagne les directeurs et a établi des propositions d’évolutions, pas seulement en termes de moyens, mais aussi en terme de reconnaissance professionnelle.

La satisfaction d’un personnel n’est en effet pas uniquement corrélée à l’obtention de moyens supplémentaires, mais surtout à l’idée que ce personnel se fait de son métier, de son statut social, et des récompenses qu’il peut en attendre (perspectives d’évolution, primes…)

Il n’est donc pas étonnant que ce rapport stipule que plus de 40% des répondants demandent un statut de directeur, contre 9,76% seulement qui souhaitent un statut d’établissement.

Ce que veulent les directeurs, ce que veut le SNE

Ce que veulent les directeurs, et que le SNE demande depuis longtemps, c’est avant tout une reconnaissance institutionnelle de leur fonction. Ils n’ont que faire du statut d’établissement dans leur grande majorité. Mais ils sont favorables à la création d’un corps spécifique qui serait garant de leur particularité dans l’Education nationale

  • Ils veulent être valorisés à la hauteur de leurs missions, de leur engagement, de leur professionnalisme.

  • Ils veulent un cadre de travail précis, stable et rassurant.

  • Ils veulent du temps pour effectuer sereinement leur travail

  • Ils veulent pouvoir exercer en toute sécurité auprès des familles, des élèves et des collègues.

 

Tout cela, le SNE le revendique depuis longtemps, et nous n’avons pas attendu la période pré-électorale pour nous en soucier.

Notre Ministre a prévu d'ouvrir le chantier de la direction d'école dès le début de l'année 2019 : ça fait quand même plusieurs décennies que les directeurs attendent ça !

Le SNE ne manquera pas l'occasion de faire entendre sa voix lors des discussions, avec comme priorité d'améliorer les conditions d'exercice de TOUS les directeurs, quelles que soient les évolutions proposées.

Laurent Hoefman

Secrétaire Général du SNE

En savoir plus sur les propositions du SNE pour la direction d'école :

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2017-2019 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png
2019-11_SNE_Préservons_nos_retraites.jpg