ACTUALITÉS NATIONALES

29 novembre 2018

Élections professionnelles (29 nov - 6 déc 2018) :

l'heure du changement

Vous avez d'aujourd'hui au vendredi 6 décembre pour participer aux élections professionnelles. C'est une étape démocratique primordiale que trop de collègues négligent. A tort, surtout s'ils aspirent à du changement.


 

Pourquoi voter ?

Pendant cette courte semaine, vous allez désigner vos représentants pour les quatre années à venir. Il est important de ne négliger aucun des scrutins auxquels vous êtes conviés car vos choix auront tous des conséquences tangibles sur votre vie professionnelle de demain

Les CAPD, au plus proche de votre quotidien

Lors des visites d'écoles, nous rencontrons souvent des collègues qui connaissent les CAPD. C'est bien légitime car elles traitent de ce qui nous concerne tous directement : le suivi de nos carrières (promotions, mutations, recours...).

 

Les élus à cette instance peuvent sembler les plus importants. En effet, les informations qu'ils recueillent et les dossiers sur lesquels ils travaillent sont ceux des collègues. Voter pour les représentants en CAPD est un geste de bon sens, presque logique. C'est déterminer la manière dont vous souhaitez être soutenus dans votre vie professionnelle quotidienne de demain.

Le SNE, un syndicalisme différent

Voter pour la liste SNE-SNALC, c'est défendre une philosophie assumée de notre métier et une méthode de travail qui ne s'inscrit pas dans une opposition systématique ou dans un suivisme politique. C'est introduire une vision novatrice dans des instances qui en ont aujourd'hui grand besoin. VALORISER nos métiers, INVENTER un système efficace et PROTÉGER chacun d'entre nous, telle est notre profession de foi (à lire ici).

Les comités techniques, instances décisionnaires fondamentales
 

Bien moins nombreux sont les collègues qui savent qu'existent des Comités Techniques. C'est très dommage car le rôle de ces instances est fondamental pour l'ensemble de notre profession. Vous en expérimentez les bienfaits chaque semaine.

Pour le premier degré, au niveau académique, le CTA est compétent pour les questions intéressant l'organisation et le fonctionnement des écoles. Au niveau ministériel, le CTM est, entre autres domaines, consulté sur la gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et des compétences, sur les règles statutaires et sur celles relatives à l'échelonnement indiciaire.

 

Le retour aux quatre jours est passé par lui. L'ISAE aussi. Des avancées pour lesquelles le SNE fut non seulement partie prenante mais aussi élément moteur. 

Voter pour les listes SNE-SNALC, c'est nous permettre de continuer à travailler au plus haut niveau à votre service. C'est aussi valider notre approche corporatiste - car notre mission est bien de défendre la profession en dehors de toute considération politico-idéologique - et notre force de proposition (voir ici notre livre-programme et les avancées qui en ont découlé).

Le SNE, des délégués au service des personnels

 

Enfin, que des membres de nos listes soient élus ou pas, nos possibilités de travail pour les quatre années à venir découleront de votre mobilisation. En effet, les décharges attribuées par le ministère pour l'exercice des mandats syndicaux dépend du nombre de voies exprimées au niveau national. Qui dit plus de voix dit plus de temps de décharge, donc plus de temps à vous consacrer.


 

Voilà pourquoi nous vous invitons à VOTER et à FAIRE VOTER

le plus largement possible pour les listes SNE-SNALC.

Philippe Ratinet

Secrétaire académique Lyon

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png
2019-11_SNE_Préservons_nos_retraites.jpg