ACTUALITÉS NATIONALES

8 avril 2020

Une carte scolaire à la hauteur des enjeux

1 248 postes supplémentaires s’ajouteront aux 440 postes déjà alloués en décembre dernier. C’est ce que prévoit le projet qui sera présenté pour information au Comité Technique Ministériel. Notre ministre frappe ainsi un grand coup en direction du premier degré, dont il a fait sa priorité.

Le SNE ne peut que s’en réjouir, même s’il revient aux DASEN de répartir les moyens dans leurs départements respectifs et que personne n’est à l’abri d’une fermeture, dès lors que les effectifs s’avéreront trop réduits.

Une décision conjoncturelle

Le contexte de la crise du coronavirus, très anxiogène, a bien évidemment favorisé ce réajustement. Le SNE apprécie l’effort en faveur du premier degré, mais notre syndicat reste lucide. Ce choix est aussi un message à l’intention des maires des communes rurales, surtout avec le report du 2e tour des élections municipales.

Selon ce projet, aucune académie ne se retrouvera avec un solde de postes déficitaire. Rappelons qu’au départ 13 d’entre elles perdaient des postes.

Nous restons néanmoins prudents : la répartition des moyens devra éviter des situations ubuesques au sein d’un même département. On peut d’ores et déjà se poser aussi la question des personnels qui seront affectés sur ces postes : va-t-on élargir le recrutement sur liste complémentaire, faire appel aux contractuels ?

Le détail par académie montre un double choix

Tout d’abord celui de favoriser les départements ruraux ou ceux qui comptent un grand nombre d’écoles dans des communes de moins de 5000 habitants. Il faut ici rappeler que seules 2173 communes sur  35567 comptent plus de 5000 habitants en France…

Ensuite, celui d’impacter favorablement toutes les académies, même si c’est dans une moindre mesure en Île de France ou dans certaines zones moins peuplées.

 

Le SNE salue donc ici une décision de bon sens, qui devrait réduire certaines tensions locales à un moment où la cohésion est la priorité à l’échelle nationale mais aussi des territoires. Reste à s’assurer de la façon dont elle sera mise en œuvre localement.

 

Laurent Hoefman

Président du SNE

20-04-08 carte scolaire.png

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png