ACTUALITÉS ACADÉMIE DE NICE

5 septembre 2017

CTSD ajustements de rentrée

Le Comité Technique Spécial Départemental s'est prononcé ce jour sur 8 ouvertures et 7 fermetures de classe. Il a fallu fermer 7 classes pour pouvoir en ouvrir 7. Une 8ème ouverture a été possible en prenant sur les 3 postes de TRB gelés.

 

Monsieur le DASEN a tenu à remercier et saluer l'engagement de tous les directeurs et toutes les équipes, notamment pour leur réactivité face à la tenue rapide de ce CTSD.

 

Ouvertures

élémentaire du Bicentenaire LE VAL

maternelle Gensollen LA FARLEDE

maternelle Cousteau SANARY

maternelle Pagnol SIGNES

élémentaire Claret TOULON 1

maternelle Debussy TOULON 2

primaire Reynier TARADEAU

élémentaire Henri Michel VIDAUBAN

Fermetures

primaire Fontvieille COGOLIN

maternelle Lou Pitchoun PUGET VILLE

maternelle Raymond Truc REGUSSE

maternelle Jules Serre GONFARON

élémentaire l'Orée du Bois ST MANDRIER

élémentaire Les Eucalyptus FREJUS

maternelle Léo Lagrange LA SEYNE

Le SNE condamne toute fermeture après la rentrée, déshabiller Paul pour habiller Jacques alors que certaines ouvertures étaient réclamées depuis février ! Nous avons défendu toutes les écoles nous ayant renvoyé les enquêtes de carte scolaire et déplorons que les maternelles semblent devoir dépasser 30 de moyenne par classe pour espérer une ouverture.

 

Points divers

* la mesure « devoirs faits » : le rectorat s'en occupe en utilisant les services civiques, expérimentation sur 5 secteurs puis généralisation après la Toussaint

* contrats aidés : tous ceux concernant l' AESH sont renouvelés (problème de rythme avec la MDPH). Les EVS (direction, vie scolaire) ne seront pas renouvelés pour redéployer les moyens sur l'AESH.

 

* 10 jours de décharge de direction : le DASEN parlera directement à l'IEN de Saint Paul concernant la déduction abusive et peu cavalière de jours de décharges

* rentrée échelonnée : le DASEN rappelle que celle-ci peut être échelonnée uniquement et seulement dans la matinée de la rentrée, pour des raisons de sécurité et responsabilité.

Déclaration liminaire SNE-SNALC

CTSD du 5 septembre 2017

La musique adoucit les mœurs

Comment faire passer le gel du point d'indice en janvier 2018, le non renouvellement des contrats aidés pour les EVS, le rétablissement de la journée de carence ? Fêtons « la rentrée en musique » !

Dans la lettre d 'information de notre ministre du 21 août 2017, il est préconisé de développer la rentrée en musique afin de marquer de manière positive le début de l 'année (http://www.education.gouv.fr/cid117986/la-rentree-en-musique.html). Au SNE-SNALC, nous affirmons qu'ouvrir des classes sans en fermer après la rentrée serait plus enjoué et respectueux des familles et des professeurs. Dans le même esprit, reconnaître et comptabiliser officiellement deux journées de prérentrée serait plus compatible avec une école de la confiance.

 

Des bilans chiffrés incompatibles avec une sérénade

La cour des comptes

Dans le rapport de la cour des comptes de juin 2017(1), nous apprenons qu' un écolier français coûte 5447 euros à l'Etat, un écolier de l'OCDE en coûte 6412. Déshabiller le lycée pour rhabiller le primaire est une piste plus qu'envisagée : un réajustement du coût du lycéen français serait un puissant levier d'efficience, permettant de réallouer les ressources au bénéfice de l'enseignement primaire ( ou du socle commun en intégrant le collège), dont les résultats au plan international (PISA) sont médiocres. Le qualificatif de médiocre blesse chaque professeur et le SNE-SNALC est force de propositions pour relever le niveau. Baisser le nombre d'élèves par classe et pas seulement en éducation prioritaire demeure une meilleure solution.

La DGESCO

Dans le bilan de la rentrée scolaire premier degré public 2016-2017 publié par la DGESCO, nous apprenons que 12465 élèves de moins qu'en 2015 furent comptabilisés. La moyenne d'élèves par classe baisserait-elle ? Tout est relatif ! 292 écoles maternelles et 266 écoles élémentaires ont fermé leur porte. Au regard des classes, cela s'est traduit par moins de classes maternelles (-125) et plus d'élémentaires (+638), soit une augmentation de 592 classes et 79 ULIS. La moyenne d'élèves par classe était de 23,56 alors qu'elle était de 23,69 en 2015. Réjouissons-nous ! Elle a baissé. Et avec le dédoublement des CP puis des CE1 en éducation prioritaire, nous atteindrons peut-être la moyenne de la Finlande tant idolâtrée. Plus aucune raison de se plaindre ! Les classes à 30 pourront toujours positiver par leur projet chorale.

Toujours est-il que notre académie de Nice avec son 24,16 élèves par classe se trouvait encore à la traîne, 32ème sur 35. 17 730 élèves étaient scolarisés dans le premier degré privé en 2016, 333 de plus sont prévus à la rentrée 2017. Le SNE-SNALC attend avec impatience et craintes les chiffres de la rentrée 2017, dans le public et dans le privé.

Mercredi rose, on se repose

Pour conclure, citons une nouvelle fois notre ministre :  « La musique crée tout simplement du bonheur ». Que demander de plus ? A défaut d'orchestre ou de chorale dans votre école, écoutez des CD en boucle pour oublier que l'amélioration des conditions de travail n'est toujours pas pour demain. Ou réapprenez à vos élèves cette comptine des jours : le lundi est tout gris, jaune clair est le mardi, mercredi rose on se repose (…).

Le SNE-SNALC se félicite et se réjouit de la seule mélodie du bonheur notable à ce jour : le retour aux 4 jours dans un tiers des écoles au niveau national, 84 % au niveau de l'académie de Nice, 77,7 % pour le Var.

 

Nul doute que les victimes de la semaine de 4 jours et demi qui la subiront hélas encore pour l'année 2017-2018 basculeront eux-aussi l'an prochain et le SNE-SNALC, fidèle à sa revendication première, sera là pour les y aider.

 

 

 (1)  https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/2017-06/20170629-RSPFP.pdf  pp 176,177

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2017-2019 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png
2019-11_SNE_Préservons_nos_retraites.jpg