ACTUALITÉS NATIONALES

23 juin 2022

De l’importance d’un syndicat exclusivement pour le premier degré

Un syndicat a vocation à défendre les intérêts de ses adhérents. Ces intérêts recoupent la rémunération, les conditions de travail, la protection au quotidien vis-à-vis de toutes les personnes avec lesquelles vous travaillez (parents, IEN, partenaires de l’école, élèves, collègues…).

 

 

La pluralité n’est pas un gage d’efficacité
CHALEUR - CANICULE.001.png

 

Plus un syndicat regroupe de professions différentes dans son champ d’action, plus il va lui falloir trouver des positions globales qui peuvent être bénéfiques à l’ensemble des personnels qu’il doit défendre. Tenir compte des spécificités des uns ou des autres devient difficile, surtout si des intérêts se révèlent divergents.

Il en va ainsi dans l’Éducation nationale entre le premier et le second degré. Aujourd’hui, à niveau universitaire de recrutement équivalent, avec des grilles indiciaires identiques, les enseignants du primaire demeurent moins bien payés que les collègues certifiés. Le SNE, seul représentant exclusif du premier degré a pu proposer et défendre des aménagements spécifiques pour améliorer la rémunération des PE et instituteurs. Les autres syndicats ont plutôt défendu une amélioration globale de la rémunération de l’ensemble des enseignants voire de la fonction publique. Cette différence s’est aussi retrouvée quand les questions liées à la hors classe et à la classe exceptionnelle ont été abordées.

 

 

Un syndicat spécialiste défend les intérêts de la profession qu’il connaît

 

Pour qu’un syndicat puisse être efficace pour ses adhérents et pour l’ensemble d’une profession, il est indispensable qu’il connaisse la profession qu’il défend. Avoir pratiqué la profession dont on défend les intérêts est une bonne chose. Cela permet une compréhension plus fine des problématiques rencontrées sur le terrain. Comment peut-on espérer défendre efficacement les intérêts d’une multiplicité de professions que l’on ne connaît que par ouï-dire ?

 

Au SNE, nous appliquons cette philosophie à la lettre. Tous nos délégués et responsables exercent encore des fonctions opérationnelles sur le terrain. Directeurs ou adjoints, tous vivent le quotidien du premier degré, en éprouvent joies et difficultés et sont donc particulièrement à même de faire remonter les problèmes rencontrés et de pointer les évolutions à opérer. Les réactions que nous avons observées lors des réunions au ministère quand nos délégués font les remontées du quotidien du terrain sont édifiantes. Parler empiriquement de l’école inclusive ce n’est pas la même chose que la vivre, confronter son vécu à d’autres et analyser le tout pour en tirer des conséquences. Ce n’est pas pour rien que les positions défendues par le SNE sur ce sujet ne sont pas celles de syndicats plus généralistes.

 

 

Être spécialiste permet de mieux cibler les spécificités d’une profession

 

Lors des réunions avec l’administration, encore plus au ministère, il apparaît que lorsqu’une question sur les enseignants est posée, c’est à ceux du second degré qu’il est fait référence. Cette déformation est tellement commune et répandue que même les candidats à l’élection présidentielle ne faisaient pas le distinguo. Ce n’est peut-être pas pour rien que la situation de l’enseignant dans le premier degré est moins confortable et moins rémunératrice que dans le second.

 

Le SNE s’est attaché à souligner les spécificités de l’exercice dans le premier degré. Notre syndicat a défendu des avancées ciblées. Nous étions les seuls.

 

C’est parce que notre syndicat représente exclusivement le premier degré qu’il a une position unique dans le paysage syndical. Cette force existe d’autant plus que vous êtes toujours plus nombreux à nous faire confiance, à participer à nos réunions, à nous interpeller, à nous rejoindre. Nous défendons moins de personnes que les grosses centrales, votre soutien nous est d’autant plus précieux pour continuer à travailler pour le plus grand bénéfice des collègues au quotidien et de notre profession en général.

 

Avec nous, vous êtes plus forts,

Avec vous, nous sommes plus forts,

Faites entendre votre voix, la voix du 1er degré grâce au SNE !

NOS IDÉES POUR L'ÉCOLE

SNE -  Syndicat National des Ecoles