ACTUALITÉS NATIONALES

27 octobre 2020

Organisation de la matinée du lundi 2 novembre

Groupe de travail ministériel du 27/10/2020

Le SNE a participé aux échanges ministériels du 27/11/2020 sur les modalités de la journée de reprise du 2 novembre, qui sera placée sous le signe de l’hommage à Samuel Paty.

 

Les informations définitives seront portées à la connaissance des enseignants avant la fin de la semaine (messagerie professionnelle).

La matinée du lundi 2 novembre se déroulera en 3 temps

  • Jusqu'à 10h, un temps d’échange entre tous les enseignants de l’école. Le SNE a rappelé la nécessité d’informer les familles mais aussi les collectivités afin d’accueillir les élèves pendant ce laps de temps. Ce moment permettra à chaque collègue d’exprimer son émotion, mais aussi d’organiser la matinée en fonction du contexte de l’école.
     

  • A partir de 10h, un temps de reprise des cours : explications auprès des élèves en âge de comprendre la situation, ou temps calme (en maternelle, un moment musical par exemple). Le ministère mettra en ligne sur Eduscol des ressources adaptées dont les enseignants pourront se saisir. Une totale liberté pédagogique est laissée à ceux-ci.
     

  • En fin de matinée, un temps de recueillement : lecture d’un texte court (Lettre aux instituteurs de Jean Jaurès), notamment pour les élémentaires, qui pourront être regroupés si la situation sanitaire le permet (selon les informations à venir le vendredi 30). La présence des élus est souhaitée, même si leur intervention n’est pas prévue. Une minute de silence sera programmée entre 11H et 11h30 (horaire à préciser), avant la pause méridienne.

L'avis du SNE

 

Le SNE a approuvé le cadrage proposé, qui a pour objectif une nécessaire prise de conscience de la gravité de l’événement. Il a demandé que ce moment de réflexion soit prolongé dans le temps, et s’inscrive dans le quotidien.

Le SNE s’est montré en désaccord avec certaines organisations syndicales qui demandaient l’absence des médias lors de ce temps de recueillement : notre syndicat a considéré de mauvais aloi d’interdire la présence de la presse, alors que ce moment est prévu justement pour évoquer la liberté d’expression !

Il a aussi insisté sur la nécessité de prévenir en amont familles et municipalités (pour éviter aux directeurs une surcharge de travail sur leur temps de congé) et a proposé la présence de parents élus pour associer au recueillement tous les membres de la communauté éducative. Cette proposition n’est pas envisagée par le ministère : seuls les élus locaux (maires…) sont invités à ce temps de recueillement.

Doit-on y voir les prémisses d’une mise à l’écart des familles dans leur implication au niveau de l’école ? Il est trop tôt pour l’affirmer mais cette décision est lourde de sens…

Laurent Hoefman

Président du SNE

Matthieu Verdier

Secrétaire général

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png