ACTUALITÉS NATIONALES

30 octobre 2020

Rentrée sereine impossible : report indispensable

Audience avec le ministre du 29/10/2020

Une fois encore, les directeurs d’écoles et leurs équipes se voient contraints de réagir dans l’urgence, sur leur temps de congé, suite à l’évolution sanitaire du pays. Le confinement prenant effet ce jour, vendredi 30 octobre, il ne leur est de toute façon pas possible de préparer correctement cette rentrée.

L’hommage rendu à Samuel Paty prévu ce lundi matin passe malheureusement au second plan compte-tenu de l’imbroglio que provoque cette énième version de protocole sanitaire.

Le SNE s’en est ému ce jeudi 29/10 lors d’une réunion intersyndicale avec le ministre.

Le SNE demande le report de la rentrée des élèves au mardi 3/11

 

A l’instar de certaines autres organisations syndicales, le SNE a donc demandé le report de la rentrée des élèves au mardi 3 novembre, afin de permettre aux équipes et aux directeurs d’organiser sereinement la reprise des cours : nouveau planning d’entrées et de sorties, organisation des récréations, lien avec la municipalité pour la gestion du périscolaire, de la cantine, livraison des masques pour les élèves… La liste est très longue. Trop longue.

Le SNE a également demandé le report de la journée de commémoration pour notre collègue Samuel Paty, par exemple au 16/11,afin que ce recueillement se déroule dans un climat plus serein. Nous devons au moins cela à Samuel Paty. Nous ne pouvons occulter ce moment.

De nombreuses questions pratiques encore sans réponses

 

Le SNE a profité de cette entrevue pour poser au ministre plusieurs questions pratiques auxquelles nous n’avons pour le moment, à 3 jours de la rentrée, pas de réponses :

  • Que fait-on si des élèves se présentent sans masque et que nous n’avons pas encore reçu la dotation prévue ?

  • Doit-on maintenir les séances de piscine et leur transport ?

  • Doit-on maintenir les réunions institutionnelles en visioconférence ou les reporter (Conseil d’école, conseil des cycles, réunions parents/profs…, remise des évaluations CP/CE1…)

  • Quid des animations pédagogiques, des réunions de directeurs ?

  • Les rendez-vous de carrière sont -ils maintenus ?

  • Que faire des élèves lorsqu’un enseignant absent n’est pas remplacé compte-tenu de la demande de ne pas brasser les groupes ?

  • ...
     

Pour le moment, nous n’avons pas obtenu de réponses satisfaisantes, ce qui laisse présager de très nombreuses difficultés la semaine prochaine. A moins que la FAQ du ministère ne nous apporte des solutions d’ici là ? Ce sera trop tard : il faut laisser du temps aux acteurs de terrain pour agir en professionnels, et ne pas se contenter d’approximations qui seraient contraires aux responsabilités qui sont les nôtres.

Les directrices et les directeurs n’en peuvent plus, plus largement les professeurs des écoles veulent du temps pour pouvoir accomplir correctement leur mission de service public.

Ne pas les entendre serait une faute.

Laurent Hoefman

Président du SNE

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png