ACTUALITÉS NATIONALES

26 janvier 2021

Vaccin : protéger au plus vite les enseignants

Confinement ? Écoles ouvertes, écoles fermées ?

 

Ces questions sont sur toutes les lèvres actuellement. C’est légitime.

Il appartient à nos dirigeants de prendre ces décisions lourdes de conséquences. Ce sont eux qui disposent du plus d'éléments afin de pouvoir juger de la situation.

 

Le SNE, syndicat responsable, n’a pas d’avis tranché sur la question. Notre syndicat ne se cache pas derrière son petit doigt. Nous n’éludons pas le sujet, mais nous ne sommes ni experts sanitaires, ni devins. A chacun son rôle...

sne-csen.net 21-01-28 proteger les ensei

 

Une nécessité impérieuse

 

Dès le premier confinement, le SNE a milité pour que toutes les mesures soient prises afin de protéger au mieux les enseignants.

Pour notre syndicat, il est indispensable de procurer des conditions de travail les plus normales possibles avec les élèves tout en préservant la santé des enseignants de manière optimale. C’est sur ce second point qu’il s’agit aujourd’hui de se montrer particulièrement vigilant et réactif.

 

Les enseignants sont des personnels essentiels, il faut les protéger

 

Le ministre de l’Éducation nationale défend l’idée de maintenir les écoles ouvertes au maximum. 

Au SNE, nous voyons là une double reconnaissance. La première est celle du caractère indispensable de l’enseignant. Sa présence permet d’éviter les décrochages et les difficultés qui ont été constatés lors du premier confinement. La seconde est l’importance économique des écoles pour notre pays. Sans elles, les parents ne peuvent pas aller travailler et c’est toute notre économie qui vacille.

 

Les enseignants sont bien un soutien essentiel de notre nation. Outre la question de l’âge, les collègues qui courent le plus de risques sont ceux qui exercent en maternelle. Ils sont en contact rapproché avec des élèves sans masque. Il est indispensable de leur procurer tous au plus vite une protection optimale contre le virus. Il faudra bien sûr considérer également la situation des personnels vulnérables, actuellement placés en télétravail ou en ASA.

Offrir rapidement la possibilité de la vaccination

 

Élèves et enseignants ont, a priori, vocation à continuer à se côtoyer dans les temps à venir. Il est donc fondamental de s’assurer de la sécurité des uns et des autres afin d’éviter que l’édifice de l’École s’effondre sous les coups du virus ou d’un de ses variants agressifs.

A ce titre, le SNE pense que, lorsque les personnes les plus vulnérables et les soignants auront été protégés, les enseignants devraient se voir immédiatement proposer la possibilité de se faire vacciner, spécialement ceux de plus de 50 ans et ceux exerçant en maternelle.

 

Au vu de la situation actuelle, notre syndicat ne réclame pas de date précise mais un engagement ministériel ferme dans ce sens. Ce serait une première reconnaissance de la place des enseignants dans notre société.

Philippe Ratinet

Secrétaire général aux publications

SNE -  Syndicat National des Ecoles