ACTUALITÉS NATIONALES

6 octobre 2021

Direction : l'ISS augmentée en 2022
Groupe de travail ministériel du 06/10/2021

Le SNE était présent lors du GT direction ce mercredi 6 octobre. L'ordre du jour portait sur l'évolution du régime de décharges pour 2022, ainsi que sur la revalorisation des directeurs d'école.

Revalorisation : l'augmentation de l'ISS est actée

 

 

Concernant la revalorisation, une augmentation de la part fixe de l'ISS est actée pour le 01/01/2022. Son montant reste à négocier.

21-07-02 direction unis.jpg

Il est essentiel pour le SNE, que la loi Rilhac, récemment votée par l'Assemblée Nationale, ne soit pas une coquille vide, mais qu'elle soit accompagnée de mesures positives en direction des personnels. Le SNE se battra donc pour que cette augmentation soit la plus conséquente possible.

Le SNE continue par ailleurs de travailler à l'amélioration des conditions d'exercice des directeurs, en revendiquant :

- l’octroi d’une aide administrative qualifiée et pérenne pour toutes les écoles ;
- la création d’une formation qualifiante voire certifiante des directeurs ;
- l'augmentation du temps de décharge pour tous les directeurs.

Décharges : les négociations se poursuivent

 

Les discussions sont en cours, le SNE maintient sa proposition d'un calendrier d'augmentation des décharges (établie et présentée au printemps dernier en collaboration avec l'UNSA, le SGEN-CFDT, le GDiD et le GTRID) qui  s'étale sur 5 ans, et qui améliorerait à terme les conditions de travail de chacun, quelle que soit la taille de l'école.

 

Notre proposition est coûteuse en ETP (Equivalent Temps Plein), mais c'est la condition pour que les directeurs puissent exercer correctement leurs missions.

Pour l'étape de l'année 2022, le SNE s'attachera à ce que les écoles qui n'ont pas bénéficié de mesure en 2021 soient ciblées prioritairement.

direction propositions decharges.jpg

 

Vers plus de reconnaissance ?

 

Au cours de ce GT, nous avons eu l'occasion d'intervenir pour souligner l'intérêt du rapport de l'Inspecteur Général Jean Michel Coignard (dont les conclusions ont été portées à notre connaissance en séance).

 

Ce rapport va sans le sens de notre analyse et de nos préconisations : plus d'autonomie, une meilleure formation, une reconnaissance à la hauteur des missions de cadre A.

 

Les mesures comme la délégation de compétences doivent viser à un allègement des procédures (et non pas une simplification), afin d'améliorer l'efficacité et la réactivité au quotidien.

 

Nous avons également rappelé les difficultés pour garantir les décharges de direction des écoles de 1 à 3 classes en raison du manque de remplaçants dans certains départements.

Le dossier direction est bel et bien sur la table. Enfin.

Laurent Hoefman

Président du SNE

SNE -  Syndicat National des Ecoles