ACTUALITÉS NATIONALES

4 juillet 2022

Sept semaines et demi…

«  Il y a au moins deux bonnes raisons d’être prof : la première c’est juillet, et la deuxième c’est août ! »


Cet argument ne manque pas de nous être rappelé par les spécialistes du prof- bashing, mais aussi par tous ceux qui nous jalousent pour la durée de nos congés. Mais bon, ceux-là même qui ont la critique facile à notre égard seraient bien en peine de gérer nos chères têtes blondes ne serait-ce qu’une journée

 

Après tout, s’ils y tiennent vraiment, il leur suffit de passer le concours, il reste plein de places vacantes… Et quand bien même ils n’auraient pas le diplôme, il n’ont qu’à s’inscrire à un job-dating et en 30 min le tour est joué.

22-07-04 temps des vacances.png


Vous saurez donc comment désormais clouer le bec à tous les envieux, lorsque viennent les congés d’été.


Nous y voilà donc, à l’aune de ces 7 semaines et demi de répit bien mérité : savourez chaque jour avec plaisir, chaque heure avec délectation, sucez chaque minute jusqu’à la moëlle, prenez le temps de profiter de l’instant présent, chose que l’on ne parvient jamais à faire le reste de l’année, tant le rythme y est effréné.


Personnellement, j’apprécie le moment précis où je lance mon cartable dans un coin en sachant que celui-ci risque de prendre la poussière pendant un moment. J’en ai enfin fini de noircir les pages de mon agenda 2021/2022 tout écorné, mon cahier journal va pouvoir rejoindre les archives ou le bac de tri sélectif, et surtout, surtout, je vais pouvoir me déconnecter : de ma messagerie professionnelle (d’autant que le SNE n’ enverra pas de message intrusif pendant cette période), de mon compte Iprof, de BFM et même du groupe Whats’app des collègues.


Ma batterie est bien à plat : évaluations, commandes, comptabilité, bulletins, LSU, fête d’école, compositions de classes.. ont eu raison de de ma pile au lithium. Il est urgent de trouver une borne pour me recharger ! Çà tombe bien, il y en a un peu partout : sur la côte, dans les Landes, en haut du massif des Ecrins, à Douarnenez, au Puy du Fou, dans la Creuse et même au fond du jardin. Alors, prenez un bon bouquin, un verre d’ice tea et quelques glaçons. Installez-vous confortablement et laissez-vous bercer par le chant des oiseaux ou des cigales.


La quiétude est à votre portée, sachez la saisir…


Bonnes vacances à tous !


Laurent Hoefman

Président du SNE

NOS IDÉES POUR L'ÉCOLE

SNE -  Syndicat National des Ecoles