top of page

ACTUALITÉS NATIONALES

16 janvier 2024

PERDIR encensés… directeurs oubliés
Billet d’humeur 

Le 9 janvier 2023, le ministre de l’Education nationale alors sur le départ suite à la démission du gouvernement Borne, adressait un message de remerciements aux 14 000 chefs d’établissements de France (PERDIR), en les qualifiant de «premiers pilotes pédagogiques». Le SNE note au passage que directrices et directeurs d’école ne sont donc que seconds pilotes alors que leur fonction est identique en la matière…


«C’est votre travail qui rend cette relation, entre le professeur et son élève, possible. C’est votre travail qui rend l’Ecole possible…»

directeurs oubliés.001.png

 

Qu’est-ce que cela signifie ???

Dès la rentrée 2024, Les PERDIR seront soumis au régime RIFSEEP et toucheront l’IFSE (Indemnités de Fonction, de Sujétion et d’Expertise) : ce sera la fin de l’IF2R (Indemnités de Fonctions, de Responsabilités et de Résultats) qui, soit-dit en passant, avait déjà été revalorisée en janvier 2022.

Par ailleurs, fait des plus remarquables, les PERDIR qui seraient affectés désormais dans un établissement de moindre catégorie (donc théoriquement associé à une indemnité plus modeste) verront leur régime indemnitaire préservé. Un avantage qu’ils apprécieront puisqu’ils sont soumis à une obligation de mobilité.

Il s’agit donc d’une très bonne nouvelle pour tous nos collègues PERDIR, qu’ils soient titulaires, stagiaires ou faisant fonction.

Les inspecteurs avaient déjà bénéficié de ce reclassement en janvier 2022.

Quid des 48 000 directeurs d’école ? Ne rendent-ils pas eux aussi «la relation entre le professeur et l’élève possible» ? N’est-ce pas «leur travail qui rend l’Ecole possible» au quotidien ? Pour le SNE, c’est bel et bien le cas. C’est d’ailleurs bien plus ! Car bien souvent, le «premier pilote pédagogique» de l'École est aussi professeur en classe.

En ce mois de janvier frisquet, cela aura de quoi en piquer plus d’un !

Espérons que l’ex-ministre de l’Education nationale, qui emmène avec lui «la cause de l'École» à Matignon saura assaisonner également les directeurs d’école avec la même célérité ! Dans le cas contraire, il serait bien possible que la moutarde leur monte au nez…

Julien Bouillaut

Référent national SNE de la direction d'école

SNE -  Syndicat National des Ecoles

bottom of page