ACTUALITÉS ACADÉMIE DE LYON

13 septembre 2018

Le temps des changements

Le rapport de la mission "flash" sur les directeurs d'école

(J'en reprends ci-dessous l'écriture non inclusive)

Le 1er août dernier, Mmes Valérie Bazin-Malgras et Cécile Rilhac, deux parlementaires, ont rendu un rapport sur la direction d'école. Elles devaient faire le point sur les fonctions et l'exercice des missions des directeurs d'école et se pencher sur l'opportunité d'instaurer un statut de directeur d'école.

 

Un sujet important pour le SNE qui se bat pour la reconnaissance de la spécificité de la direction d'école et qui a participé aux débats.

Il faut d'abord savoir que la France est une exception au sein de l'OCDE où les écoles du premier degré sont des établissements avec un chef. Il a été acté que les tâches du directeur sont de plus en plus nombreuses et que la quasi disparition des emplois aidés les empêche dorénavant de remplir toutes leurs missions. L'école inclusive et le développement des outils numériques ont ajouté à la difficulté.

 

Il en résulte un profond malaise et une insatisfaction patente. Le temps manque, pour les élèves ou pour les taches administratives. Le manque de légitimité pèse, d'autant plus qu'il s'accompagne d'un manque de reconnaissance.

Les solutions envisagées sont déclinées en trois axes. Les rapporteuses proposent de : 

- soulager les directeurs de leur charge de travail en augmentant les temps de décharge et en octroyant des aides administratives (secrétariat) plus spécifiquement pour les directeurs qui ne sont pas totalement déchargés.

- reconnaître la fonction de directeur avec avec un recrutement par validation d'acquis professionnels puis de concours, avec une formation initiale renforcée, avec une grille de rémunération spécifique et avec une autorité étendue.

- instaurer une organisation innovante pour l'école primaire en regroupant les écoles afin de ne plus avoir que des écoles primaires, en regroupant les petites écoles par bassin de vie et mettant les écoles en réseau avec leur collège de secteur.

Le SNE se réjouit de voir ce dossier clairement posé sur la table. Notre syndicat salue nombre de ses pistes qu'il a déjà eu l'occasion de suggérer. Nous œuvrerons encore à ce que la situation des collègues directeurs s'améliore. Nous espérons à terme leur permettre de remplir enfin dans de bonnes conditions, y compris salariales, et sans les dénaturer, les importantes missions qui leur incombent.

Philippe Ratinet

Secrétaire académique SNE Lyon

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2017-2019 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png
2019-11_SNE_Préservons_nos_retraites.jpg