Actualités nationales

Direction : « Et ce GRAF, docteur ? »

 

9 décembre 2015

Voilà maintenant un an que le référentiel métier est paru au BO, assorti du fameux protocole de simplification des tâches…. Et puis ?

 

Et puis, et puis…on attend toujours l’accès au GRAF (grade à accès fonctionnel) promis l’an dernier.

 

Le Ministère nous a fait un beau cadeau, avec un joli ruban. Le problème, c’est qu’il n’y a rien à l’intérieur. Pourquoi tant d’attente ?

 

La réponse se trouve peut être dans le  récent rapport de l’IGEN /IGAENR intitulé «  pilotage et fonctionnement de la circonscription du premier degré *» qui pointe du doigt l’inadéquation de la circonscription aux besoins actuels, et qui sollicite son évolution, voire sa disparition…

 

Ce rapport préconise deux solutions:

 

*Le maintien de l’organisation actuelle et du découpage en circonscriptions, dont le fonctionnement serait amélioré : difficile de croire que c’est le remède miracle, et de toutes façons les directeurs n’y gagneraient pas grand-chose, puisque dans ce cas de figure ils seraient toujours considérés avant tout comme des enseignants.

 

*Une réforme du statut juridique des écoles, avec à la clef, la création d’Etablissements Publics du Socle Commun (EPSC) autour du collège : rien que le nom nous amuse.  Déjà que les conseils Ecole/Collège sont bien peu porteurs de sens en dehors de la liaison CM2/6e, on ne voit pas en quoi la création d’EPSC va améliorer le fonctionnement et la gestion des écoles, sauf pour se gaver de réunions chronophages et stériles…Et puis, le socle commun, les tableaux à cases, on connait déjà, non merci. Ce sera encore une fois un bel emballage et c’est tout.

 

Autre piste évoquée dans le cadre de la réforme du statut des écoles : le grand retour des EPEP (Etablissements Publics du premier degré) avec autonomie financière et juridique donnée aux écoles. Autonomie : ce mot nous sied davantage. Le SNE la réclame depuis longtemps. Le tout est de voir comment elle serait déclinée. On ne va pas signer un chèque en blanc tout de même.

 

Parce qu’établissement signifie chef d’établissement, c’est-à dire un statut pour le directeur. Mais un statut de quelle nature : un statut fonctionnel, un statut hiérarchique partiel, un statut hiérarchique qui renverrait les IEN à leurs études ? Le projet reste à creuser.

 

Voilà pourquoi cet accès au GRAF est encore dans les cartons. Parce que l’accès au GRAF donnerait un grade, pas un statut…

 

Ce qui est sûr, c’est que les choses ne peuvent rester en l’état. C’est notre conviction : la situation sur le terrain n’est plus tenable, les directeurs n’ont ni le temps ni l’énergie pour être sur tous les fronts : responsabilités administratives de plus en plus lourdes et contraignantes, notamment en termes de sécurité, relations avec les parents et les partenaires de l’école toujours plus difficiles, animation pédagogique avec l’équipe : animation, impulsion, pilotage…

 

Vous avez dit pilotage ? Vous ne pensez pas justement qu’un pilote doit être considéré différemment des  autres membres de l’équipage ? Nous si : alors, un statut, et vite. Au SNE nous sommes prêts  à en discuter et à l’expérimenter. Et vous ? Répondez à notre sondage en ligne.

Laurent Hoefman,

Secrétaire Général des Publications

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2017-2019 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png
2019-11_SNE_Préservons_nos_retraites.jpg