ACTUALITÉS NATIONALES

9 décembre 2016

La direction d'école : un métier à part entièere

Le Ministère a présenté aux différentes aux organisations syndicales représentatives les évolutions sur la simplification des tâches ce lundi 28 novembre 2016. La simplification n’a pas été au rendez-vous : voyez plutôt !

 

La plateforme Be1d devient ONDE : Outil Numérique pour la Direction d’Ecole.

 

Un réel CHOC de simplification?

 

Les objectifs présentés par les responsables de la DGESCO sont triples :

  • Mettre à disposition des directeurs une base simplifiée, plus ergonomique qui possède une multitude de données

  • Renforcer le pôle pédagogique et le pilotage du directeur grâce à ces informations

  • Améliorer la liaison avec le collège.

 

Dans quel but ?

 

L’administration admet avoir peu d’indicateurs fiables sur le premier degré d’où la mise en place d’un tableau de bord national à partir de 2017 qui s’intitule APAE (Aide au Pilotage et à l’Auto-évaluation des Etablissements ou des écoles). En effet, leurs statisticiens ne peuvent effectuer d’analyse objective par manque de données et d’historique. C’est pourquoi, le revenu médian, la carte de l’éducation prioritaire notamment sont approximatifs. Or, la lutte contre les déterminismes sociaux et la réduction des inégalités sont une priorité absolue de la Loi de Refondation.

 

Calendrier des actions :

ONDE

Janvier 2017 :

Ø  Nouvelle identité visuelle

Ø  Nouvelle page d’accueil

Ø  Barre de menu simplifiée

Ø  Synthèse du dossier élève

Ø  Langues vivantes étudiées

Printemps 2017 :

Ø  Modèles de courrier

Ø  Profession et catégorie socio-professionnelle

Ø  Evolution de la gestion des élèves bénéficiant du dispositif ULIS

Ø  Consolidation des cursus scolaires morcelés

 

A l’étude :

Ø  Listes/extractions personnalisées

Ø  Mise en qualité des adresses

Ø  Lien vers des documents référents

Ø  Nouvelle gestion des responsables

Ø  Grilles horaires des écoles

Ø  Données RH enseignants (interfaçage avec AGAPE)

Ø  Dématérialisation de la procédure de radiation

Ø  Prise en compte des RPI

Ø  Service en ligne « fiche de renseignements »

APAE

C’est un outil de restitutions d’indicateurs sans aucune saisie du directeur.

1Er semestre 2016 :

Ø  Développement du 1er lot d’indicateurs

Automne 2016 :

Ø  Test dans deux départements pilotes (Eure et le Val d’Oise)

2017 :

Ø  Déploiement progressif dans les autres académies

Les enquêtes :

Elles seront gérées par ORQUESTRA (portail internet mis en place par la DGESCO). Son but principal est de simplifier les collectes et notamment la charge de travail qu’elle occasionne pour les remplir selon une charte (un pas vers l’allègement ?)

 

En voici quelques principes :

  • Laisser un délai de 5 semaines pour y répondre

  • Ne pas demander des renseignements déjà présents sur ONDE

  • Un retour sur le travail effectué avec une synthèse nationale de l’enquête

  • L’organisation d’une phase test au préalable avant l’avancement

  • La confidentialité des données

  • L’indication du temps requis pour répondre à ce questionnaire par l’utilisateur.

 

L’orientation et poursuite de la scolarité à la fin de l’élémentaire :

Affelnet 6ème identifiera automatiquement le collège de secteur à partir de l’adresse de l’élève dans la base, idem pour les langues vivantes. Il créera aussi les vœux de secteur.

 

A venir, le développement du e-service, où chacun des parents aura un identifiant pour toute la scolarité de son enfant 1er ° et 2nd ° confondus et pourra modifier ainsi des changements de situations comme le numéro de téléphone, adresse,…

 

Le Partenariat : échange de données Mairie/Ecole

1/5 des communes utilise la base élève actuellement. Fort de ce constat, l’administration expérimente avec 2 éditeurs et 3 mairies un  logiciel à partir de janvier 2017 afin d’éviter les doubles saisies  pour l’inscription/admission et les demandes municipales en tout genre dont l’information est déjà présente dans ONDE. Les mairies sur le territoire seront sensibilisées à ces changements mais n’en auront pas l’obligation  dans un contexte où les rythmes scolaires et la sécurisation des écoles leur ont  bien coûté (à vous de juger !).

Ce qu’en pense le SNE

Pour le SNE et le SNALC, le métier de directeur est par nature complexe, et la simplification des tâches ne peut être que marginale et ne nous semble  donc pas le bon levier.

 

A noter aussi la différence de perception du mot "simplification" : pour les services, il s'agit de regrouper les demandes sur une base  de données informatiques, alors que pour les directeurs, la simplification consisterait en un allègement des tâches. Pour utiliser une métaphore, c'est comme si  le ministère donnait une boîte à outils dernier cri à chaque directeur, là où un simple tournevis aurait suffi, mais en demandant dorénavant à chaque directeur d'effectuer toutes les réparations.

 

On s'aperçoit ici de l'écart entre les intentions  du Ministère et les besoins du terrain.

Nous n'allons pas dans le bon sens, bien au contraire : les demandes de remontées d'informations se multiplient (Mobilisco,  fait établissement, LSU, etc) alors que le temps de décharge n'a pas évolué notablement.

Dans un monde qui se complexifie et ne cesse d'évoluer, il serait judicieux de revoir le problème de la direction d'école dans son ensemble : au regard des missions toujours plus nombreuses (cf référentiel métier), le SNE/SNALC considère qu’il est impératif de doter les écoles d'une certaine autonomie  fonctionnelle et structurelle (voir l’Ecole des Fondamentaux),  de pérenniser les emplois d'Aide à la Direction d'école,  et de créer un statut spécifique à la direction d'école qui, plus que jamais, est un métier à part entière.

Geoffrey Capliez

Secrétaire Général à la direction d’école

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2017-2019 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png
2019-11_SNE_Préservons_nos_retraites.jpg