ACTUALITÉS NATIONALES

6 février 2018

La ville de Lille retourne

à la semaine de 4 jours !

Exception à la règle, Lille est la seule grande ville française dont les écoles travaillent le samedi matin, et ce alors que ce choix dérogatoire n’était au départ possible que pour 3 ans (soit jusque juin 2017). Malgré la bronca des parents d’élèves, malgré l’opposition des conseils d’écoles, une circulaire tombée du ciel juste avant les élections présidentielles avait permis à la ville de Martine Aubry de poursuivre cette expérimentation pour cette année scolaire, seule contre l’avis de tous ou presque.

Début octobre, le comité d’évaluation des rythmes scolaires de la ville (qui  rassemblait élus, collectif de parents lillois, responsables des organisations syndicales, ainsi que le Directeur Académique) avait prévu la mise en place par la commune d’un sondage à l’intention des familles pour cet hiver, afin que celles-ci puissent choisir entre le samedi ou le mercredi matin travaillé.

Rappelons au passage que c’est le SNE qui avait demandé  à cette occasion que soit ajoutée au sondage la proposition de retour à la semaine de  4 jours, solution qui semblait absente du débat initial…Il semblait logique de proposer cette alternative en vertu du décret du 27 juin 2017.

Les résultats sont tombés et le SNE se félicite que le choix de la majorité des acteurs ait été entendu : conseils d’école et parents se sont en effet  largement prononcés pour un retour à la semaine de 4 jours. La ville de Lille, conformément à ses engagements pris en début d’année scolaire, se rangera donc à cette volonté pour la prochaine rentrée. Le samedi matin sera donc logiquement rendu aux familles.


Force est de constater que le SNE a vu juste, une fois encore : le souhait de la majorité de revenir aux 4 jours n’était pas une impression ou un ressenti, mais bien une réalité (64% de parents favorables).

Il aura néanmoins fallu batailler de nombreux mois pour se faire entendre…

La ville de Lille va à présent convenir d’horaires d’entrée et de sortie des élèves pour les écoles de la  commune. Rappelons que ces horaires peuvent être proposés par les conseils d’école dont c’est une des prérogatives…

Le débat doit rester possible et l’intérêt général doit prévaloir face à des choix idéologiques dont le bien –fondé n’est pas prouvé. Vous devez vous faire entendre avant les vacances d’hiver ! N’hésitez pas à contacter le SNE à ce sujet.

Laurent Hoefman

secrétaire départemental SNE59

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png
2019-11_SNE_Préservons_nos_retraites.jpg