ACTUALITÉS NATIONALES

08 octobre 2018

Mais que font les syndicats ?

Qui n’a jamais entendu - voire prononcé - cette phrase en salle des profs ou lors d’une énième circulaire invitant à mettre en place une énième réforme avec les élèves ?

Il est vrai que l’on se sent souvent bien seul face aux exigences toujours plus nombreuses.

Que l’on en a parfois assez de bosser le week-end alors que cela devrait être un moment de détente.

Que l’on fatigue après des années de carrière, malgré notre bonne volonté, sans que rien ne soit fait pour nous rendre la tâche moins ardue.

Que l’on peste devant notre évolution de carrière, et la paupérisation de notre si beau métier.

 

Au SNE, nous en avons bien conscience, et nous ne cachons pas le fait d’être corporatistes : eh oui, nous défendons avant tout les enseignants, leurs conditions de travail, et leur bien être.

 

Car pour nous, un bon enseignant est avant tout un enseignant bien dans son métier, valorisé et respecté !

Alors, que font les syndicats ?

Le monde syndical est en mutation : la contestation permanente n’est plus productive, elle n’apporte que des luttes souvent stériles et engendre encore plus de frustration lorsque l’on reçoit sa fiche de paie amputée des journées de grève.

Au SNE, nous avons une autre vision du syndicalisme, car nous sommes résolument différents.

  • Nous sommes apolitiques, et en cela nous sommes libres d’apprécier librement la valeur de telle ou telle réforme.

  • Nous sommes indépendants, nous ne touchons pas de subventions de l’Etat, a contrario des grosses centrales syndicales.

  • Nous sommes force de proposition : nous avons un projet pour l’école (cf l’ouvrage « permettre à tous de réussir » paru en 2016 en collaboration avec notre partenaire du second degré le SNALC).

  • Au SNE, nous avons un principe : on ne peut parler que de ce que l’on connait. Ainsi nous avons une grande connaissance du terrain, car nous avons fait le choix d’être tous encore en poste. Même notre président n’est pas entièrement déchargé. On sait donc de quoi on parle.

  • Et on parle donc d’éducation, du métier, de rien d’autre. Cela nous semble bien suffisant.

Et donc ? Que fait le SNE ?

Le SNE a plusieurs acquis à mettre à son actif : sa plus grande victoire étant le retour possible à la semaine de 4 jours, qu’il a toujours défendue, seul contre tous. Mais aussi le recentrage sur les fondamentaux, le dédoublement des CP (même si le SNE souhaite que ce dispositif s’étende à tous les CP), et plus récemment le temps donné aux collègues pour saisir les évaluations nationales.

Il reste de nombreux chantiers à faire avancer : la revalorisation salariale, la direction d’école, l’aménagement des fins de carrière, la mise en place d’une véritable médecine du travail…

Nous y travaillons déjà, mais avec votre soutien, le SNE pèsera davantage, et sera plus fort…

Car n’oubliez pas que les syndicats, c’est vous avant tout.
 

Alors ne dites pas « Mais que font les syndicats ? », mais dites plutôt : « Qu’est ce que je souhaite pour mon métier ? »

Il faudra vous en rappeler le moment venu, lors des élections professionnelles fin novembre…

Laurent Hoefman

Secrétaire général aux publications

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png