ACTUALITÉS NATIONALES

19 novembre 2018

Devoir de réserve : ne vous laissez pas intimider

Face à la déferlante de cris du cœur et de révélations-confessions des professeurs sur les réseaux sociaux suite à l’agression filmée d’un professeur de Créteil avant les vacances de la Toussaint, le glissement facile et évident du rappel à l’ordre par certains formateurs, certains maillons de notre hiérarchie, ne s’est pas fait attendre.

 

Devoir de réserve, discrétion et secret professionnel

Le devoir de réserve impose aux agents publics d'éviter en toutes circonstances les comportements susceptibles de porter atteinte à la considération du service public par les usagers. Il s’applique pendant et hors du temps de service. Un fonctionnaire ne doit pas divulguer les informations relatives au fonctionnement du service de nature à porter préjudice à l‘administration. (cf service public.fr).

Par voie de fait, révéler l’absence de prise en considération, de sanctions, de protection et de soutien de notre administration revient à mettre à jour les graves dysfonctionnements de notre grande maison et la souffrance endurée par ses professeurs. Cela vous expose à une sanction.

 

Vous exprimer malgré tout

Dans le cadre du devoir de réserve, le SNE vous rappelle qu’un responsable syndical bénéficie de plus de liberté. C’est pourquoi il est crucial de ne pas rester seul dans la souffrance ou face aux pressions, de se faire accompagner de son responsable syndical en cas de convocation.

 

Le SNE est votre porte-parole et ses délégués ne sont pas du genre à y aller par quatre chemins.

Le premier degré est hélas en première ligne. Ne vous laissez pas intimider. Contactez-nous.

SNE -  Syndicat National des Ecoles