ACTUALITÉS NATIONALES

25 janvier 2019

Évaluations nationales et bilan des CP dédoublés

Le SNE était présent au Ministère cette semaine pour suivre deux dossiers importants : la deuxième vague d'évaluations nationales en CP et le bilan du dispositif CP dédoublés.

Évaluations CP : bilan d'étape

 

Le SNE a répondu présent à l’invitation de Mme Bouhris, conseillère sociale, à une réunion concernant la deuxième vague d'évaluations pour les CP, en présence de Stanislas Dehaene, président du Conseil Scientifique de l’Education.

Lors de cet échange très constructif, le SNE n’a pas manqué de faire valoir sa position sur ces évaluations, et de faire valoir vos retours suite au sondage qu’il avait mis en place au mois d’octobre (et dont le ministère s’était largement inspiré pour établir le sien suite à notre communication).

Sur ce sujet, la posture du SNE est différente des autres organisations syndicales (qui ont appelé au boycott de ces évaluations). Le SNE a donc rappelé la proposition n°2 de son ouvrage « L’École des Fondamentaux », à savoir qu’il est favorable à des évaluations nationales au début ou en fin d’année, à condition que celles-ci ne soient pas imposées, mais qu’elles se basent sur la volonté des collègues de les utiliser.

Le SNE espère que cette condition sera aussi un élément déclencheur pour que la DEPP et la DGESCO aient à cœur de produire des évaluations qui donnent envie aux enseignants de s’en emparer librement.

De cette manière, le travail de la DEPP et de la DGESCO sera reconnu et valorisé, mais il permettra aussi aux enseignants de pouvoir parfois redresser le mauvais procès que leur font certains IEN qui tentent d’imposer leur pédagogie.

Le SNE a en effet toujours défendu la liberté pédagogique et n’a pas manqué de rappeler cette revendication.

Le SNE a posé la question de la compensation en temps ou en monnaie trébuchante pour le travail de saisie. Nous devrions avoir une information sur ce point très rapidement de la part du Ministère. A défaut nous inviterons les équipes à déduire 5 heures de leur volume d’APC, comme en début d’année.

Premier bilan des CP dédoublés

Le Ministère a communiqué un premier bilan suite à la mise en place du dispositif CP dédoublés en REP+ (rentrée 2017). Cette étude comparative entre deux groupes (CP REP+ et un échantillon d'élèves au profil social proche mais ne bénéficiant pas du dispositif) a concerné un total de 15 000 élèves, effectif suffisamment représentatif pour pouvoir tirer des conclusions.

Cette évaluation avait pour but de mesurer l'impact du dédoublement sur :

- les résultats des élèves ;

- la perception du dispositif par les enseignants ;

- le climat de classe ;

- l'évolution des pratiques pédagogiques.

Les réponses ne sont pas une surprise pour le SNE, qui avait largement cautionné la mise en place d'effectifs allégés pour les CP (cf proposition n°9 de « L'École des Fondamentaux », 2016).


Les progrès des élèves sont réels et notables :

Sur les 40% d'élèves « repérés en très grande difficulté », on note une baisse de cette proportion de 7,8% en français, et 12,5% en maths.

Au niveau des enseignants, les bénéfices induits par l’effectif allégé sont unanimement partagés :

- 98,5% des enseignants concernés déclarent mieux identifier les besoins des élèves

- 96,5% rapportent une meilleure compréhension des modes de raisonnement des élèves

- 82% constatent une meilleure dynamique de classe.

Pour le SNE, ces résultats confortent la forte corrélation entre effectifs de classes et résultats des élèves, mais montrent aussi que tout le monde tire profit de ce dispositif : élèves comme enseignants. CQFD.

Il ne reste plus qu’à généraliser cette expérience à toutes les classes de CP, ainsi que le demande le SNE, et ainsi qu’Emmanuel Macron l’a laissé entendre lors d’un débat avec les maires il y a quelques jours.

Le SNE applaudira bien fort si cette préconisation devient effective.

Pierre Favre

Président du SNE

Élu au Comité Technique Ministériel

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2017-2019 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png
2019-11_SNE_Préservons_nos_retraites.jpg