ACTUALITÉS NATIONALES

31 janvier 2019

Direction d’école :

le SNE n’acceptera pas la tutelle du collège !

Lors de l’examen en commission de la loi Blanquer le 30 01 2019, un amendement a été retenu qui propose la mise en place « d’établissements publics des savoirs fondamentaux ». (à lire ici).

Ce titre a priori en phase avec les idées du SNE cache en réalité une vieille idée, celle de l’école du socle, défendue par certains syndicats, qui prévoit que les écoles soient sous la tutelle du collège de secteur.

L’argument massue consiste à laisser penser que le collège pourra mutualiser ses moyens de secrétariat avec les directrices et les directeurs qui n’en peuvent plus. En réalité, relégués aux fonctions de directeurs-adjoints, les collègues seront coincés entre le marteau et l’enclume ! Autonomie encore restreinte, autorité déléguée au niveau du principal, certainement sympathique mais tellement loin des réalités….

Un tel projet méconnait gravement les spécificités du premier degré. Quitte à subir une tutelle, le SNE préfère celle de l’inspecteur du premier degré, bien plus au fait de la culture du primaire et de nos préoccupations quotidiennes….

On nous explique que la communauté éducative aura son mot à dire. Vaste blague : la décision échappera complètement aux conseils d’école : Art. L. 4211914.

La proposition du Ministère n’est pas la réponse attendue sur le terrain !

Le SNE pèsera de tout son poids pour que le ministère fasse preuve d’audace et d’imagination : un statut fonctionnel non hiérarchique qui permette au directeur d’agir réellement en faveur du climat scolaire par une saine autorité, des moyens et des prérogatives élargies, voilà ce que 93% des collègues attendent. Rien de plus, rien de moins.

Pierre Favre

Président du SNE

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2017-2019 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png
2019-11_SNE_Préservons_nos_retraites.jpg