ACTUALITÉS NATIONALES

26 juin 2019

Canicule : qui est décisionnaire ?

La canicule atteint une intensité inédite. Le report du brevet par le ministre est en soi un signal fort sur la gravité du phénomène.

En attendant que toutes les mairies aient équipé chaque école de salles fraiches (la climatisation est une solution, mais trop polluante) et au minimum de stores efficaces, il appartient bien au directeur de prendre toute initiative pour protéger la santé des élèves et des personnels.

Les gentilles consignes distribuées lundi matin pourront suffire si les températures n’excèdent pas 30° dans les classes. Au delà, le SNE invite les directeurs à se mettre en lien avec leur IEN et leur maire sans délai.

 

Des préfets ont déjà indiqué que les parents pouvaient garder leurs enfants au frais. C'est la première solution. Pour les élèves présents, il faudra faire en sorte de limiter les risques de coup de chaleur. Une fiche danger grave et imminent peut être rédigée et envoyée au recteur. Les préfets restent responsables au premier chef de la sécurité des populations et disposent de plans de secours qu'ils pourront activer.

 

En cas de doute, appelez votre délégué SNE.

Pierre Favre

Vice-Président du SNE

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png
2019-11_SNE_Préservons_nos_retraites.jpg