COVID-19 : POINT DE SITUATION ET DOCUMENTS UTILES

Covid-19 : ce que les enseignants du premier degré doivent savoir

La période est exceptionnelle. En cette époque d’informations à jet continu provenant de toujours plus de sources, il est important de garder la tête froide et, pour cela, de savoir vers qui se tourner.

 

Pour faire simple, dans le premier degré, deux sources sont à privilégier : le site du ministère et sa foire aux questions qui sont mis à jour quotidiennement et les consignes des recteurs qui sont transmises aux directeurs des écoles.

Site officiel du gouvernement

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
Site officiel du ministère de l'éducation nationale
https://www.education.gouv.fr/coronavirus-covid-19-informations-et-recommandations-pour-les-etablissements-scolaires-et-les-274253

Suite au discours du 16 mars du Président : consignes pour les enseignants

Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation pour:

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ;

  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;

  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé ;

  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;

  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

Il est donc demandé aux enseignants de ne plus se rendre à l'école, sauf pour les enseignants volotontaires dans le cadre de l'accueil des enfants de soignants. Ils devront alors être munis d'une attestation de déplacement dérogatoire ainsi que d'une attestation de l'IEN.

Cet accueil doit être organisé conformément aux recommandations du ministre dans son courrier aux recteurs du dimanche 15 mars :

Dans les écoles et les établissements, seuls les personnels absolument nécessaires seront présents. (...) Pour organiser cet accueil, seuls les personnels volontaires devront dans la mesure du possible être mobilisés. Les personnels fragiles face au virus ne peuvent pas participer à cet accueil. Cet accueil doit être réalisé dans le strict respect des gestes barrières et des recommandations sanitaires.

Le nettoyage des établissements et l’équipement des sanitaires doit être assuré de manière à ce que les personnels puissent respecter strictement les gestes barrières. Cela signifie que dans le cas où le nettoyage des établissements ne serait pas assuré, vous ne pouvez pas vous y rendre.

Qui sont les personnes fragiles ?

Liste du Ministère de la Santé

Courrier du ministre du 15/03

20-03-15 lettre ministre.jpg

Attestation de déplacement dérogatoire

2020-03-17_attestation_de_déplacement.j
Foire aux questions
et Vademecum continuité pédagogique
capture d'ecran FAQ.jpg

Attestation de l'employeur

2020-03-17_attestation_de_déplacement_p

 

Que peut-on vous demander dans le cadre de la continuité pédagogique ?

 

 

Les directeurs d’école doivent pouvoir être joints, soit par messagerie électronique, soit par téléphone, au moins durant les horaires habituels d’ouverture de l’école, fixés par le règlement intérieur, par les enseignants et autres personnels de l’école, par les autorités académiques, les services municipaux et les parents afin de répondre rapidement à toutes les questions liées à l’organisation du travail des élèves.

 

Les espaces numériques de travail (ENT) et les sites d’écoles doivent être actualisés en fonction de l’évolution de la situation, renvoyer vers le site ministériel dédié (FAQ) et donner les informations utiles aux personnels et aux usagers.

Quels enfants peuvent être accueillis dans les écoles ?

Enfants concernés

Seuls sont concernés les enfants des personnels soignants et médico-sociaux indispensables à la gestion de la crise sanitaire qui ne disposent d’aucune autre solution de garde.

- tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé …
- tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …
- les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées…
- les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.

Cet accueil est organisé par les directeurs d’école des enfants concernés, sur présentation par le parent de sa carte professionnelle de santé (CPS) ou de sa fiche de paie avec mention de l’établissement employeur. S’agissant des personnels assurant la gestion de crise dans les ARS, il conviendra de présenter une attestation de l’ARS.


Les parents concernés par ce dispositif doivent également attester sur l’honneur qu’ils ne disposent d’aucune solution de garde.

 

 

A partir de quand

Cet accueil sera organisé dès lundi 16 mars sauf dans les écoles ayant fait l’objet d’une mesure de fermeture antérieure. Pour elles, cet accueil sera  différé au mardi 17 mars.

 

Les préfets et les directeurs des agences régionales de santé (ARS) ont la responsabilité conjointe de décider et mettre en œuvre les opérations dans leur périmètre géographique. Les recteurs appliquent ces décisions et prennent les mesures qui en découlent dans les écoles.

Horaires

L’accueil doit être organisé tous les jours, de 8h à 18h y compris le week-end si les parents en expriment le besoin. Cet accueil hors temps scolaire doit être mis en place en  lien étroit avec les collectivités territoriales de rattachement et les partenaires associatifs avec le concours des volontaires habituellement engagés dans le péri-scolaire et le secteur associatif.

 

Organisation de l’accueil

La prise en charge des élèves se fera en petit groupe de 8 à 10 élèves, dans le respect des consignes sanitaires et des gestes barrières.

Ces modalités pourront être adaptées par la suite par les recteurs, en lien avec les agences régionales de santé (ARS), de manière à favoriser la cohérence pédagogique des groupes d’élèves.

 

Si un enfant accueilli vient à présenter des signes de maladie, il faudra l’isoler et appeler le 15.

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png