ACTUALITÉS NATIONALES

23 février 2021

Direction d’école : le projet Rilhac revient

Escamoté discrètement par l'Assemblée Nationale le 24 juin dernier, le texte qui a donné tant d'espoirs aux directeurs et directrices pourrait revenir sur le devant de la scène grâce au Sénat le 10 mars prochain.

C’est pour redonner de la consistance à ce projet que, le 18 février, le SNE a exposé son point de vue sur la problématique de la direction d’école au Sénateur Max Brisson, co-rapporteur du rapport d'informations du 3 juin 2020 "16 préconisations pour améliorer la situation des directeurs d'école" et ancien Inspecteur Général.

Instaurer un statut

statut des directeurs bénéfique.001.pn

Le sénateur nous a fait part de la volonté de son groupe de proposer un amendement instituant le caractère hiérarchique du statut du directeur.

Le SNE a mis en garde le sénateur sur ce point qui risque de diviser tant la profession que les syndicats. Nous lui avons soumis l'idée de proposer plutôt un emploi de directeur avec autorité fonctionnelle et non hiérarchique.

 

Le sénateur, bien qu’attaché au "marqueur politique" que constitue le statut hiérarchique, a affirmé bien comprendre nos arguments.

 

Repenser la formation

 

Le SNE a insisté sur la nécessité de refondre la formation des directeurs. Notre syndicat la souhaite réellement initiale, continue, complète et qualifiante.

Ce dernier qualificatif a retenu toute l’attention du sénateur qui partage par ailleurs notre analyse dans ce domaine.

Le sénateur réfléchit maintenant à une réécriture des amendements qui permettrait de faire avancer le dossier de la direction d'école lors du prochain examen de la PPL au Sénat.

Le SNE ne lâchera rien sur ce point et garde l’espoir d’une évolution notable pour la profession.

Laurent David et Julien Bouillaut

Directeurs d'écoles et délégués SNE

SNE -  Syndicat National des Ecoles