ACTUALITÉS NATIONALES

4 mai 2021

EPS : le protocole derviche tourneur

Mise à jour de la FAQ au 1er mai

Visiblement, le 1er mai 2021, pourtant jour de la fête du travail, n’aura pas été férié pour tout le monde. Le protocole concernant l’EPS a connu ce jour-là sa troisième mouture en une semaine.

 

La FAQ ne cesse donc pas de varier ses réponses. Tant de changements, et donc d’indécision, ont de quoi faire tourner la tête et grincer des dents.

Le sport en intérieur est à nouveau possible pour tous les niveaux de classe

 

A partir du 3 mai, et qui sait jusqu’à quand, la pratique du sport en intérieur est de nouveau autorisée sur l’ensemble du territoire.

21-05-04 maj FAQ.jpg

 

La FAQ précise que : « Les activités physiques en extérieur ainsi que les activités « de basse intensité » en intérieur permettant le port du masque dans les gymnases sont à privilégier notamment dans les départements faisant l’objet de mesures de freinage renforcées. »

 

Faut-il comprendre de cela qu’a contrario les activités intensives en intérieur sont parfois possibles ? A force de maintenir un perpétuel état d’incertitude, il est à parier que cette question se posera certainement sur le terrain. De quoi aboutir à une nouvelle version de la FAQ ?

 

 

La piscine autorisée, puis interdite, puis finalement autorisée

La fiche « repères » sur l’organisation de l’EPS complète la FAQ. C’est là que le revirement le plus notable est constaté.

Alors que les activités en piscine étaient proscrites en début de semaine dernière, celles-ci sont désormais « possibles et organisées dans le respect des protocoles sanitaires et de la réglementation applicable à chaque piscine (dont se déduit le nombre d’élèves dans une ligne d’eau). »

Autant dire que si des organisations ont été arrêtées la semaine dernière, elles pourraient être remises en cause. Là encore, on peut légitimement s’interroger sur ce revirement. En appellera-t-il rapidement d’autres sur le même sujet ? Dès lors, est-ce la peine de l’appliquer ?

Pour le SNE, ces changements incessants sont particulièrement nuisibles pour tout le monde. Nous déplorons donc, encore une fois, le manque de respect de notre administration pour les personnels qu’elle emploie.

 

Revenir incessamment sur ses préconisations et les publier sans aucun respect du droit à la déconnexion est inacceptable de la part d’un ministère qui entend développer bien-être au travail et relations humaines de proximité.

 

Il serait temps que notre ministère se rappelle que, depuis Salomon, on sait que le sage tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.

Philippe Ratinet

Secrétaire général aux publications

21-04-28 covid que faire quand.jpg

SNE -  Syndicat National des Ecoles