ACTUALITÉS NATIONALES

14 septembre 2021

Répartition des élèves : le ministère fait fausse route
Courrier du président du SNE au ministère

Saisi de la question de la répartition des élèves en cas d'absence non remplacée, le ministère a mis à jour sa FAQ le 10 septembre.

 

Malheureusement, les consignes émises invitent à répartir les élèves dans les classes de même niveau. Une impossibilité matérielle dans la majorité des écoles de France.

 

Le SNE a donc immédiatement réclamé de nouvelles précisions et demandé le retour de la règle du printemps 2021 : « pas d’enseignant, pas d’élèves ».

21-09-14 rempla courrier ministere.jpg

Nous avons pris connaissance de la nouvelle FAQ actualisée le 10 septembre. La question de la répartition des élèves y est mentionnée. Pour autant, la réponse n'est pas suffisamment explicite et donne des consignes bien souvent impossibles à mettre en oeuvre.

La plupart des écoles du territoire sont des structures petites ou moyennes qui ne permettent ni la répartition des élèves vers les classes de même niveau, ni vers les classes du même groupe (à moins que la notion de groupe soit élargie à l'ensemble des classes de l'école, ce qui n'est pas explicite dans le protocole jaune niveau 2).

En effet,  la répartition des élèves par niveau n'est pas possible la plupart du temps : on ne peut en effet raisonnablement ajouter plus de 10 élèves par classe compte tenu des locaux/ du mobilier/ de la distanciation à opérer. A moins que l'école compte 15 classes ou plus, cette solution ne peut pas être appliquée.

Il faut donc que les consignes soient plus claires :

-Soit on répartit les élèves, en cas d'absence non remplacée, dans toutes les classes (près de la moitié des écoles comptent moins de 5 classes, et dans ce cas de figure cela fait déjà 6 élèves de plus par classe si l'on répartit un effectif moyen de 24 sur les 4 autres classes, soit au final 30 élèves)- mais dans ce cas, le niveau jaune ne peut plus être respecté-.

-Soit on ne le fait pas et on renvoie les élèves chez eux, ainsi que cela était indiqué dans la FAQ au printemps dernier.

Dans la pratique, compte tenu du déficit de remplaçants dans de nombreux secteurs,et en l'absence de clarification, la situation va vite être intenable et mettra les IEN et les directeurs en difficulté pour décider de la meilleure conduite à tenir.

 

Je rappelle au passage que la qualité de l'enseignement, et donc des apprentissages, est fortement altérée par la présence d'élèves supplémentaires dans la classe. Pour le SNE, le qualitatif en matière pédagogique doit être privilégié.

Laurent Hoefman

Président du SNE

NOS IDÉES POUR L'ÉCOLE

SNE -  Syndicat National des Ecoles