ACTUALITÉS NATIONALES

18 octobre 2021

Le plan égalité hommes femmes

Le SNE a participé le jeudi 30 septembre 2021 au Comité de suivi du plan national d'action pour l'égalité professionnelle.

Lors de son intervention liminaire, le SNE a précisé qu’il était la seule organisation syndicale à représenter exclusivement les professeurs du premier degré. Le pourcentage de femmes dans notre profession est de plus de 84%.

Notre syndicat a aussi rappelé que le travail d’élaboration du plan national d’action 2021-2023, en concertation avec les organisations syndicales, fut long, dense et productif et, qu'à notre sens, de bonnes intentions y sont clairement exprimées.

egalité professionnelle homme femme.001.png

Un décalage entre les intentions nationales et les déclinaisons sur le terrain

Le SNE a déploré que les intentions nationales en faveur de l’égalité hommes femmes ne soient suivies que d’effets trop timides sur le terrain.
 

La carte interactive des référents répertorie les cellules d’écoute, la liste des référents départementaux VSS «violences sexuelles et sexistes» et leurs coordonnées. Cette carte est certes consultable sur le site du Ministère, mais elle manque de visibilité. Le SNE regrette que les services locaux ne transmettent pas systématiquement ces informations auprès des personnels.

Vous pouvez consulter cette carte en cliquant sur le lien suivant :

Le ministère nous a répondu qu’une campagne de communication devait être mise en place pour remédier à ce problème.

Le SNE a aussi relevé que, dans la plupart des académies, le travail de rédaction des déclinaisons locales du plan d’action pour l’égalité professionnelle n’a pas encore débuté.

Certes, les feuilles de route pour les ressources humaines existent, mais les plans académiques pour l’égalité professionnelles n’y sont bien souvent que mentionnés. De plus, dans les académies où ce travail a démarré, les organisations syndicales ne sont malheureusement pas systématiquement associées.

Notre syndicat a réclamé qu’un calendrier académique avec des échéances soit être établi.  Les déclinaisons locales du plan d’action permettraient des prises de conscience et des avancées concrètes sur le terrain.

Le SNE a aussi milité pour que les quotités de décharge des référents soient réévaluées. Il est indispensable qu'ils bénéficient d'un temps de décharge suffisant pour exercer correctement leurs mission au service de tous les personnels.


 

Un guide de recrutement contre la discrimination

Le Ministère a présenté un projet de guide de recrutement. L’idée est plus qu’honorable puisqu’il serait à destination des recruteurs dans le but de « recruter, accueillir et intégrer sans discriminer » les futurs nouveaux agents.

Le SNE juge le ton de ce guide un peu trop managérial et les termes utilisés trop connotés à l’univers de l’entreprise. D’ailleurs les exemples concrets qui sont proposés sont éloignés du métier d’enseignant.

Si ce guide est mis en place, le SNE estime qu'il serait profitable de le diffuser auprès des personnes postulantes.

Un des objectifs est visiblement de poursuivre la politique de recrutement d’enseignants contractuels.

Le SNE s’oppose à cette inflation. Notre syndicat milite pour le recrutement par concours et, si nécessaire, par l'ouverture d’une potentielle liste complémentaire.

Le ministère vise aussi à permettre aux directeurs et directrices des futures 50 écoles pilotes marseillaises de choisir les enseignants de leur équipe sur profil, conformément à l’annonce de notre président lors de sa visite phocéenne.

Même si l’idée peut paraître intéressante, le SNE pense que cette expérimentation ne pourrait aucunement devenir la règle nationalement.


 

Une démarche labellisée

La démarche du Ministère se veut sérieuse et rigoureuse. Celui-ci indique investir dans l’obtention de la labellisation AFNOR (l'Association Française de NORmalisation établit des normes françaises visant à garantir la sécurité et la qualité des produits et des services ; parmi les normes les plus connues, l'AFNOR délivre la célèbre marque française NF). Deux commissions statueront pour l’obtention de deux labels : égalité professionnelle entre hommes et femmes et diversité.

Un audit avec les trois académies pilotes (Versailles, Rennes et Strasbourg) se tiendra lors de la semaine du 22 novembre. Dans chacune d’entre elles, une école, un collège et un lycée seront visités.

Le SNE se questionne sur la faisabilité d’un passage d’une visite de 3 « vitrines » à une labellisation d'un territoire plus vaste.

Il est à noter que chaque organisation syndicale représentative pourra être entendue afin de présenter sa perception sur l’égalité professionnelle et les discriminations. Le SNE ne manquera pas d’y participer.


 

Olivier Bultel et Patrick Ruiz

Membres du bureau national

SNE -  Syndicat National des Ecoles