ACTUALITÉS NATIONALES

15 décembre 2021

Bref, je suis adhérent à PREAU
L'histoire d'un scandale qui coûte 10€

Mardi 14 décembre j’apprends que la plateforme PREAU est ouverte. Victoire! L’Education nationale se dote enfin d’une association aux airs de comité d’entreprise. C’est une lutte de longue date que les enseignants viennent de gagner.

Je saute de joie, j’embrasse mes proches, je fais un selfie devant le mail qui m’annonce cette divine nouvelle, bref je fais le beau. Un cadeau de Noël avant l’heure.

Ni une ni deux, je clique sur le lien.

Oh miracle ! Ce n’est pas un fake. Oh sidération ! La plateforme existe bel et bien. On dirait même qu’il y a des offres. Je suis à un clic du bonheur.

Bref, j'y ai cru.001.png

 

On me demande de créer un compte. Pas de problème, normal. Je remplis le formulaire, j’attends la confirmation sur ma boîte pro. Elle tarde, je trépigne d’impatience, elle met du temps à arriver. J’ai peur, je me dis : « Zut, c’était trop beau pour être vrai, je suis victime d’une arnaque. Ils sont malins, ils ont maintenant mes données et pourront me pirater quand bon leur semble… ». J’ai honte de m’être fait avoir comme un bleu. Bref, l’envie était trop forte et je suis un peu faible.

 

A deux doigts d’éteindre mon ordinateur et d’avouer à mes proches ma grande naïveté, je réactualise une dernière fois ma boîte de réception par réflexe. Je n’en crois pas mes yeux, j’ai reçu la confirmation. Mon cœur s’accélère, il s’affole même, mes pupilles se dilatent, dans un état second je clique pour voir les offres et, et, et … Ça ne marche pas. On me demande d’être « adhérent ». Soit, je vais voir de quoi il retourne.

 

Aïe, pour l’adhésion on me demande de payer, 10 € ou plus. Ça y est, elle est là l’arnaque. Ils sont vraiment malins, après avoir pris mes données ils essaient maintenant de voler mon argent. Je suis déçu car j’y avais vraiment cru. Déçu mais aussi curieux, très curieux. J’hésite.

 

Je tente? Je ne tente pas. Je tente! Je renonce. Je ferme les yeux… Tant pis, je me lance, je franchis le pas et saute vers l’aventure. Je me dis : « si ce n’est pas une arnaque, si c’est vraiment un comité d’entreprise et qu’on me demande de payer, alors il va y avoir des offres de dingue. Rien à voir avec les offres de Club Enseignant qui est gratuit ».

Je paie, ça y est je fais partie des privilégiés, des adhérents à PREAU.

 

Avec une certaine fébrilité je consulte les offres. Je les compare avec celles de Club Enseignant. Certes il y en a plus, mais la plupart sont les mêmes. Il n’y a rien de transcendant. Je n’en crois pas mes yeux.

Je me pince, je regarde mon écran, je me pince, je regarde mon écran, je me pince, j’ai mal au bras, j’ai mal à ma fierté.

Notre ministère a un sens de l’humour douteux. Notre administration se moque de nous.

J’éteins mon PC.

 

Bref, j’ai perdu 10 €.

Matthieu Verdier

Secrétaire général

NOS IDÉES POUR L'ÉCOLE

SNE -  Syndicat National des Ecoles