ACTUALITÉS NATIONALES

17 décembre 2021

Une fin d’année très hotte…
Le mot du président

2021 aura été une année remarquable, non pas par son ensoleillement supérieur à la moyenne, ni par le niveau des précipitations, mais par un niveau de température jamais atteint sur le thermomètre du mal être dans l’Education Nationale.

Il faut bien l’avouer, nous - les profs - terminons tous l’année avec une fièvre extrême, et ce n’est pas la fièvre acheteuse compte tenu du pouvoir d’achat de notre profession…

Non, la fièvre que nous connaissons en ce mois de décembre est liée à un mal plus insidieux : fatigue, frissons, maux de tête, courbatures, nausées…

Merry christmasque.001 (1).png


Ne cherchez plus, vous avez chopé le COVID (ou la COVID ? je ne sais plus) !

Soyons plus précis : vous avez attrapé le COVID ( ou la COVID donc…) mais sous sa forme la plus sévère : le variant enseignant.

 

Symptômes : éternuements et dépôt de mucus dans le masque, buée sur les lunettes au retour de récréation, bouffées de chaleur liées à la crainte d’élèves positifs à proximité, coups de froid suite à l’aération des locaux, jaunisse corrélée à l’ingestion répétée de gel hydroalcoolique, pour ne citer que les plus fréquents.

 

Origines : changements incessants de protocole, improvisation ministérielle, consignes incohérentes, adaptation perpétuelle, perte de sens (perte du goût de son travail, perte de l’odorat qui se manifeste par le fait qu’on ne remarque pas le côté nauséabond de la situation).

 

Traitement et posologie : un comprimé de déconnexion toutes les 2 heures, hydratation régulière à l’Uby n°24 ou au Champagne, repos obligatoire bien au fond de son canapé, application de rouge à lèvres glossy pour les fêtes (pensez à retirer le masque avant), lecture de toute la série des Sophie Kinsella, une séance hebdomadaire culturelle ou sportive.

 

La guérison intervient spontanément au bout de 43 ans environ, un peu plus rapidement si vous demandez une dispo.

 

Mais bon, tout espoir n’est pas perdu. La période des fêtes va vous aider à relativiser. Après tout, il y a bien plus grave. Même si les chaînes d’info en continu vous serinent le contraire.

 

Nous espérons que le Père Noël vous apportera des cadeaux sympathiques, que vous pourrez partager d’agréables moments avec vos proches et que vous profiterez d’une grande et reposante parenthèse de respiration libérée. Vous l’avez amplement méritée.

 

Joyeux Noël ! ;-)

 

Laurent Hoefman

Président du SNE

NOS IDÉES POUR L'ÉCOLE

SNE -  Syndicat National des Ecoles