ACTUALITÉS NATIONALES

3 janvier 2022

Bonne année, et surtout  bonne santé aux enseignants !

En voulant à tout prix garder les écoles ouvertes, le ministère joue gros. Ce sera pile ou face, nous le saurons dans les prochaines semaines. Il est à présent clair pour tout le monde que la priorité n’est plus sanitaire, mais bel et bien économique et politique.

Quoi qu’il en soit, les enseignants se retrouvent une fois encore pris en otage. Il est en effet incompréhensible, face à la propagation inégalée du virus,  de mettre en place des mesures de plus en plus souples qui ne semblent destinées qu’à maintenir l’accueil des élèves coûte que coûte. Ces mesures sont d’autant plus particulièrement difficile à accepter lorsqu’on en prend connaissance le dimanche soir précédant la rentrée.

22-01-03 bonne annee.jpg

C’est bien connu : pour faire baisser la fièvre, il suffit de casser le thermomètre.

 

Notre ministre fait donc fi des conditions de travail des enseignants, et notamment des directrices et des directeurs d’école, qui s’apparenteront désormais davantage à des contrôleurs de la RATP vu les vérifications multiples qu’ils vont devoir faire auprès de leurs élèves.

Soyons logique jusqu’au bout : en assouplissant les durées d’isolement, et en accueillant les élèves, même si un membre de leur famille est positif, il est prévisible que le virus sera amené à se répandre plus facilement.

Si c’est l’immunité collective qui est recherchée par le gouvernement, soit.

Mais dans ce cas, cessons cette mascarade et bas les masques !

Laurent Hoefman

Président du SNE

NOS IDÉES POUR L'ÉCOLE

SNE -  Syndicat National des Ecoles