ACTUALITÉS NATIONALES

8 juin 2022

Audience du SNE au ministère le 3 juin 2022

Le SNE a été reçu ce vendredi 3 juin, suite à la demande formulée après la nomination du nouveau ministre.

Au cours de cette audience, le SNE a rappelé sa spécificité de syndicat du premier degré et sa connaissance parfaite du terrain puisque tous ses délégués, président y compris, sont en poste dans une école en plus de leur mandat syndical.

Nous avons insisté sur 4 points qui nous semblent essentiels :

Il est urgent d'agir pour l'école
audience ministère.001.png.001.png.001.png

La nouvelle école du futur imaginée par le président Macron ne doit pas nous faire oublier de régler les problèmes de "l’école du présent" : manque d’attractivité, salaires en berne, manque de perspectives, d’évolution ou d’aménagements de carrière…

Les dispositifs actuels doivent être efficients. Les enseignants doivent pouvoir obtenir satisfaction à leurs demandes de temps partiel, de congé de formation ,de mise en disponibilité, de rupture conventionnelle, etc...

Cela étant, l’autonomie, la responsabilisation des agents, la liberté accrue sont des évolutions que nous préconisons depuis toujours, aussi sommes-nous plutôt favorables par principe à une école dans laquelle de la souplesse serait donnée aux acteurs de terrain. La formation à la gestion de conflits, aux problèmes juridiques, doit être régulière notamment pour les directeurs d’école.

 

 

L’écart de traitement entre le premier et le second degré doit être gommé

 

Nous avons décliné les propositions de primes qui pourraient compenser les différences salariales. Nous avons évoqué la prime de vie scolaire notamment, et le volume de travail invisible particulier au premier degré. Il est inconcevable qu’un enseignant vivant seul ne puisse subvenir à ses besoins en raison d’un salaire indigne d’un cadre A.

La direction ne doit pas rester au milieu du gué!

Le SNE a soutenu la loi Rilhac mais celle-ci restera lettre morte si les décrets d'application ne sont pas ambitieux. Notre syndicat rappelle sa disponibilité totale pour des avancées concrètes sur le terrain : du temps et des moyens, certes… mais pas seulement ! Une saine autorité fonctionnelle sans positionnement hiérarchique permettra d'agir avec agilité et humanité au plus près du terrain. Il est temps de la définir précisément.

 

Il est nécessaire de renouer le dialogue entre le ministère et les agents

 

Les enseignants  se sentent actuellement déconsidérés. La parole de l’élève ou du parent ne doit pas compter plus que celle de l’enseignant. L’exigence, l’effort, la rigueur, sont des termes qui doivent revenir dans les programmes, en remplacement de la bienveillance dont l’emploi exclusif a amené des dérives insupportables.

NOS IDÉES POUR L'ÉCOLE

SNE -  Syndicat National des Ecoles