ACTUALITÉS NATIONALES

27 septembre 2022

1er degré : toujours faire plus avec moins

Le SNE était présent à Paris lundi 26 septembre. Notre syndicat répondait à l’invitation de la DEPP (Direction de l’Évaluation, de la Prospective et de la Performance), l’organisme statistique de notre ministère.

 

Nous profitons de cette occasion pour pointer trois chiffres que nous avons relevés et qui en disent long sur la situation des enseignants du premier degré.

 

 

859 000 enseignants en France
FAIRE PLUS AVEC MOINS.001.png

 

Le premier degré en compte 373 660 (soit 43,5%), dont 328 000 dans l’enseignement public. 485 400 enseignants travaillent dans le second degré (soit 56,5%), dont 388 900 dans le public.

 

1 enseignant pour 18,7 élèves en élémentaire

 

C’est ce qui est indiqué par la DEPP. Cette moyenne cache bien évidemment d’immenses disparités, des réalités qui vont de la classe unique à 13 élèves aux multi-niveaux à plus de 30 en passant par les dispositifs ULIS.

S’il est impossible de voir le reflet d’une réalité concrète dans ce chiffre, il est intéressant de le comparer au secondaire où cette moyenne est de 1 enseignant pour 12,9 élèves.

 

6 920 euros

 

C’est la dépense annuelle pour un élève en élémentaire. Elle est de 7 080 euros en maternelle, de 8 730 euros au collège et de 11 140 euros au lycée.

 

Pour le SNE, le constat finit par faire mal. L’enseignant du premier degré se doit d’être un spécialiste dans de multiples domaines. Il est celui qui travaille le plus longtemps devant ses élèves et ce sans équipe autour de lui (pas de CPE, pas de secrétaire de vie scolaire, pas de surveillants, pas d’infirmier, pas de documentaliste…).

 

Tout cela permet un fonctionnement du premier degré à un coût réduit pour la collectivité. Coût d’autant plus réduit, qu’à niveau universitaire de recrutement équivalent et ancienneté identique, malgré une grille indiciaire identique, les professeurs du 1er degré sont moins bien rémunérés que leurs homologues du 2nd degré.

 

Ce triste état de fait montre encore une fois à quel point le 1er degré est le parent pauvre de l’Education nationale et combien il est important qu’il soit enfin défendu comme il le mérite. C’est ce que s’emploie à réaliser notre syndicat, le seul à représenter exclusivement les enseignants du premier degré au ministère.

NOS IDÉES POUR L'ÉCOLE

SNE -  Syndicat National des Ecoles