ACTUALITÉS NATIONALES

8 décembre 2017

Comment digérer une PIRLS dure à passer

Pierre Favre, président du SNE, a répondu à Europe 1 au sujet de l'annonce ministérielle de la mise en place d'une dictée quotidienne.

"Faire une dictée courte par jour permet à l'enfant de dédramatiser l'exercice. (...) Faisons confiance aux enseignants !"

Lire l'article...

La nouvelle qui est tombée le 05 décembre dernier a de quoi continuer à plomber le moral des enseignants du premier degré. 

 

« Les résultats de l’enquête internationale PIRLS (à lire ici) , qui mesure le niveau en compréhension de l’écrit des élèves de CM1, sont une nouvelle fois insatisfaisants. » J.M. Blanquer, 05/12/17

Notons au passage qu’il s’agit là d’une accélération de la dégradation des résultats de nos élèves et qu’elle a pour corollaire la mise la mise en place des nouveaux rythmes scolaires...

Le fatalisme n’est pas pour autant à l’ordre du jour. Tout d’abord, grâce au travail du SNE, il est désormais possible de revenir à une semaine de quatre jours de travail pour nos élèves.

 

Ensuite, notre ministre dépasse le simple constat : « l’acquisition des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui) par tous les élèves de notre pays est un impératif au cœur des politiques d’éducation. »

 

Enfin, il propose certaines mesures concrètes :

« Face à l’ampleur du défi, » notre « politique se double d’un volontarisme pédagogique au bénéfice de tous les élèves. Cela passe par le déploiement de pédagogies explicites, progressives et structurées fondées sur l’expérience, la recherche et la comparaison internationale. »

« Des progressions annuelles claires aideront les professeurs à mieux accompagner les élèves tout au long des différents cycles.

Plusieurs recommandations viendront également souligner le caractère quotidien et central de la lecture, ainsi que l’importance d’un apprentissage systématique du vocabulaire, de la grammaire et donc de l’orthographe. Dans ce cadre, et dans le prolongement des instructions données lors de la publication des programmes à la rentrée 2016, la dictée sera quotidienne à l’école primaire.

Pour les élèves dont la scolarité est déjà bien engagée, nous devons également agir. L’heure hebdomadaire que les professeurs des écoles utilisent pour des activités pédagogiques complémentaires (APC) sera entièrement consacrée à la compréhension de l’écrit. »

 

Ces propositions rejoignent les positions que le SNE défend de longue date (en savoir plus ici). C’est une nouvelle preuve que le travail de notre syndicat porte des fruits jusqu’au plus haut niveau de notre administration.

Le SNE se garde toutefois de crier victoire et reste mobilisé. Nous savons tous trop bien ce qu’il peut advenir des effets d’annonce.

 

Philippe Ratinet

Secrétaire Académique SNE Lyon/01

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png
2019-11_SNE_Préservons_nos_retraites.jpg