ACTUALITÉS NATIONALES

9 avril 2020

Fin d'année scolaire : le SNE rencontre le ministère

Le SNE a été reçu ce jeudi 9 avril par le ministère en visio-conférence. A cette occasion, nous avons fait le point, notamment avec M. Soetemont, notre DGRH, sur l’organisation des grandes échéances qui doivent clôturer cette année scolaire.

Déconfinement, mouvement, rythmes scolaires, avancement, titularisation, CRPE, des travaux ont été lancés sur tous ces sujets. L’adaptabilité est la règle. Le ministère prévoit évidemment d’agir en fonction de l’évolution de la situation sanitaire de notre pays. Notre syndicat vous propose de prendre connaissance de ce qui est envisagé aujourd’hui.

 

 

Modalités du déconfinement : les réflexions sont en cours

 

Le ministère étudie les conditions de la reprise. Elles sont évidemment multiples. Il envisage dès aujourd’hui un accompagnement psychologique tant pour les personnels que pour les élèves.

 

Aucune date de retour en classe n’est évidemment annoncée. Un repère semble fixé. Aujourd’hui, le ministère se prépare pour une rentrée à peu près normale en septembre.

 

Le SNE comprend l’impossibilité d’annoncer des mesures définitives sur ce point. Suivre l’évolution de la situation et se préparer pour agir en fonction d’elle est aujourd’hui la seule stratégie possible.

 

 

Le mouvement intra-départemental

 

Les tests logiciels sont finalisés au niveau national. Les difficultés rencontrées l’année dernière étaient liées à la nouveauté du logiciel, elles ne devraient pas se reproduire.

 

Les premiers départements ouvriront leurs serveurs le 10/04 et ce pour au moins deux semaines.

 

Les postes à profil pourront être pourvus en faisant passer des entretiens téléphoniques ou grâce à des visio-conférences. Les choix en la matière seront arrêtés au niveau départemental.

 

 

Préserver la semaine de 4 jours

 

En ce moment, des écoles à 4 jours devraient renvoyer leur demande de maintien du rythme scolaire dérogatoire. Le confinement rend la procédure inapplicable.

 

Le SNE a donc demandé à ce que, en l’absence de manifestation d’une école, le rythme scolaire dérogatoire soit maintenu.

 

Nos carrières : un avancement préservé

 

Les rendez-vous de carrière posent un problème de taille, surtout pour ceux des 6ème et 8ème échelons. Seuls 40 % des rendez-vous de ces deux échelons étaient complets lorsque le confinement a été décidé. 60 % restent donc à compléter ou à mener.

Le SNE a insisté sur la nécessité de l’équité entre les collègues concernés. Le rendez-vous de carrière est un moment clé. Aucun collègue ne doit s’en trouver privé. Notre syndicat a enfoncé le clou : des règles précises doivent être déterminées pour toute la cohorte concernée.

 

Le ministère semble l’entendre ainsi. Différentes pistes sont explorées. La campagne 2019/2020 des rendez-vous de carrière pourrait être prolongée jusqu’en décembre 2020. Les inspecteurs pourraient être épaulés par d’autres personnels qui restent à déterminer. Le rendez-vous de carrière pourrait être dissocié de l’avancement accéléré. Ce dernier serait alors opéré selon des modalités particulières pour l’année scolaire 2019/2020.

 

Nous avons bien entendu le ministère : même si la décision d’avancement sera plus tardive, elle aura un effet rétroactif. L’avancement de chacun sera préservé.

 

Enfin, notre syndicat a réclamé une mesure nationale spécifique en faveur des collègues qui n’ont pu, vu les circonstances, s’inscrire au premier vivier de la classe exceptionnelle. Offrir une ou deux semaines de plus pour rectifier un oubli en la matière serait bienvenu.

 

 

La titularisation des enseignants stagiaires en 2019/2020

 

Pour pouvoir titulariser un stagiaire, il est nécessaire de s’appuyer sur des éléments objectifs et étayés autour de sa pratique.

 

Si des renseignements suffisants ont déjà été enregistrés pour certains stagiaires, pour bien d’autres, l’administration manque d’informations. Une situation normale si l’on combine les effets des grèves de la fin d’année et du confinement.

Voilà pourquoi, il est envisagé de se laisser jusqu’à fin décembre 2020 pour prononcer les actes de titularisation. Ceux-ci seraient bien évidemment rétroactifs à compter de septembre 2020.

Des modalités précises sont encore à arrêter pour déterminer comment assurer le suivi de ces stagiaires, d’autant plus que ceux du concours 2020 seront aussi à épauler.

 

Le SNE apprécie la volonté affichée de bien faire, tant pour le suivi des stagiaires actuels que pour l’accueil des prochains.

 

Le concours de recrutement des professeurs des écoles 2020

 

Le ministère pose une priorité au concours externe comme préalable. M. Blanquer a insisté, nous précise-t-on, pour que « 2020 ne soit pas une année blanche pour le recrutement ».

 

Le temps restant jusqu’à la fin de l’année scolaire pose évidemment problème. L’idée d’organiser plusieurs vagues de concours, pour suivre un déconfinement progressif, est envisagée.

Le manque de temps va aussi imposer de bouleverser les modalités d’obtention du CRPE. Si rien n’est encore arrêté à ce jour, il semble décidé qu’il sera réduit à deux épreuves d’admission (deux épreuves écrites ou une écrite et une orale).

Une vigilance et un suivi particuliers seront mis en place pour les lauréats du concours. L’idée d’un oral de titularisation est envisagée.

 

Le SNE salue cette volonté de poursuivre les efforts en faveur du premier degré et le souci de soutenir plus particulièrement les jeunes collègues qui seront recrutés dans des conditions particulières.

 

Au souci temporel s’ajoute la question de l’organisation matérielle des épreuves. Il faudra, par exemple, tenir compte du nombre de personnes qui seront autorisées à se trouver dans une même salle.

 

Le SNE s’est inquiété pour la santé des candidats, des surveillants et des jurys. Il nous a été assuré que les épreuves seront organisées dans des conditions de sécurité sanitaire optimale pour tous.

S’assurer que les intérêts et la santé de tous soient préservés. Tel est l’objectif principal de notre syndicat pour la fin d’année scolaire qui se profile. C’est bien en travaillant avec le ministère et les services que nous entendons mener cette tâche à bien. Vous pouvez compter sur notre engagement à votre service.

Philippe Ratinet

Secrétaire général aux publications

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png