ACTUALITÉS NATIONALES

20 mai 2020

Prime Covid-19 : le SNE veut plus d'équité

Suite aux annonces du ministère du mardi 19 mai concernant la prime covid-19 dans le premier degré (lire le compte-rendu ici), le SNE s'est adressé au ministère pour demander plus d'équité dans le versement de cette prime. Pour le SNE, le principe des seuils ne permet pas de récompenser justement tous ceux qui se sont investis pour assurer la garde des enfants des personnels essentiels à la vie de la Nation.

Le SNE pense également aux directeurs, qui ont été extrêmement sollicités au cours des dernières semaines dans des conditions particulièrement difficiles : directives très tardives, changements de dernière minute, communication avec les familles pour la mise en place des groupes d'accueil, lien quasi-permanent avec l'IEN et la mairie pour la mise en place d'un protocole d'accueil très contraignant... La réouverture des écoles a demandé aux directeurs un investissement exceptionnel qui doit lui aussi être reconnu.

Le SNE s'adresse au ministère

​​

(...)

J'ai rappelé dans mes propos liminaires la nécessité de veiller à ce que les modalités de l'octroi de cette prime soient claires et justes. La proposition  du ministère en l'état ne n'est pas, en raison des seuils retenus. Beaucoup d'enseignants ont effectué des permanences d'accueil, mais en rotation. Leur volume d'heures total est en deça du seuil des 4 jours. Nous aurions préféré utiliser le critère de la demi-journée, même avec une rétribution symbolique, qui aurait récompensé l'engagement de chacun.


Comme je l'ai dit également lors de mon intervention, les enseignants n'ont pas fait ça pour avoir une prime, mais dès lors qu'elle existe, elle doit être équitable pour tous.

(...)

La déclaration du SNE lors de la réunion du 19 mai

Monsieur le Directeur Général des ressources humaines,

Mesdames et Messieurs les membres de la DGRH,

Mesdames et Messieurs les représentants des organisations syndicales,

L’objet de notre réunion de ce jour porte sur l’octroi d’une prime pour les enseignants dans le cadre du Covid-19. Dans un contexte de crise majeure, les enseignants se sont mobilisés en nombre, montrant leur engagement, leur civisme et leur solidarité. Ils ne l’ont pas fait pour avoir une prime, mais parce qu’ils ont une haute idée de leur fonction et de leur rôle dans la société. C’est pourquoi la reconnaissance de l’institution à ce titre est d’autant plus juste que l’acte était gratuit et spontané au départ.

Les modalités d’octroi de cette prime doivent toutefois être claires et justes : il serait malvenu de provoquer jalousies ou tensions au sein de notre profession déjà fragilisée par la situation complexe de reprise des cours. Il faudra donc veiller à ce que cette reconnaissance soit intelligible pour tous et équitable.

La circulaire parue au Bulletin Officiel du 14 mai met l’accent sur l’accompagnement des personnels et la prévention des risques psychosociaux, et le SNE approuve totalement cette démarche. Il est néanmoins à déplorer une fois encore, que la déclinaison sur le terrain soit très variable d’une circonscription à l’autre, d’une académie à l’autre. Ainsi, seule l’académie de Lyon a considéré que les enseignants étaient aussi des parents et a autorisé les enseignants ne souhaitant pas rescolariser leurs enfants à rester en travail distanciel. Il est fâcheux que cette vision républicaine de l’égalité de traitement entre les citoyens ne soit plus clairement énoncée dans la circulaire, et que le volontariat proposé par le gouvernement ne soit pas applicable aux seuls enseignants.

Nous renouvelons donc les remarques souvent formulées dans le cadre de nos négociations : la priorité accordée au traitement de l’humain est certes complexe à mettre en oeuvre à l’échelle de notre institution, car cela prend du temps et coûte des moyens,  mais c’est la condition pour engendrer un climat de  confiance réciproque entre les agents et leur hiérarchie, et pour permettre l’épanouissement des individus au travers du bien-être au travail.

Laurent Hoefman

Président du SNE

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png