ACTUALITÉS NATIONALES

22 septembre 2020

Revalorisation, direction, évolution de nos carrières

Maladie et protocoles occupent toute l’actualité, éclipsent toute autre considération. Le dialogue social concernant notre profession va pourtant reprendre toute sa place. 

Les chantiers et discussions suspendus par la crise sanitaire vont reprendre. D’autres sujets vont être mis sur la table. Les enjeux sont d’une importance considérable.

C’est donc un agenda social extrêmement chargé qui nous attend. Le SNE, seul syndicat représentatif au ministère à défendre EXCLUSIVEMENT les enseignants du premier degré, y prendra la part la plus active possible.

Nous vous proposons ici de découvrir ce qui concerne les enseignants du premier degré.

Plus de reconnaissance

 

La revalorisation de la rémunération des enseignants est au cœur de ce premier volet. 

D’ici fin octobre, les différentes mesures envisagées début 2020 seront réexaminées pour une entrée en vigueur en 2021. Un travail sera ensuite mené jusqu’en janvier 2021 sur une programmation pluriannuelle de revalorisation.

Le SNE sera particulièrement attentif à ce que les spécificités du premier degré soient prises en compte. Notre syndicat insistera d’abord sur tout le travail existant pour lequel les enseignants du premier degré ne reçoivent pas encore la rétribution qu’ils méritent. Nous défendrons aussi une évolution pécuniaire majeure, à la hauteur de l’engagement et des responsabilités des enseignants du premier degré.

 

Le dossier de la direction revient sur le devant de la scène. 

Ce sujet, d’autant plus douloureux après la déconvenue du projet de Rilhac, sera suivi avec la plus grande vigilance par notre syndicat. Nous avons d’ores et déjà remis en avant des propositions actualisées.

 

Les enjeux d’équipement informatique seront étudiés.

La mobilisation qu’a nécessité la continuité pédagogique lors du confinement a bien montré que le ministère s’est reposé en très grande partie sur nos matériels personnels pour faire perdurer l’École. Nous travaillerons pour qu’il en tire des conclusions constructives pour notre quotidien.

 

Les conditions d’amélioration du bien-être au travail seront recensées. Un élargissement de l’action sociale sera exploré, ainsi que les questions de sécurité et de santé au travail.

Le SNE avait présenté différentes propositions dans ce sens notamment autour du logement, des loisirs, de la protection sociale complémentaire. Nous défendrons toute amélioration dans ces domaines.

Notre syndicat revendique depuis longtemps une véritable médecine du travail et la création d’un comité d’entreprise pour les enseignants. Un premier jalon sera peut-être posé ?

 

Un meilleur accompagnement

 

Rendez-vous de carrière, accompagnement dans le PPCR, modalités d’accès à la hors-classe et à la classe exceptionnelle, ressources humaines de proximité… La gestion des carrières sera réexaminée.

Il est important que nos carrières ne demeurent pas figées. Le SNE a déjà œuvré, fait des propositions et obtenu des avancées dans ces domaines. Nous persévérerons et nous appuierons sur la spécificité des ex-instituteurs.

 

Une réflexion sera menée sur l’égalité de traitement professionnel femme/homme.

 

Notre syndicat défendra, comme il l’a déjà fait auparavant, le traitement le plus juste possible de tous les enseignants.

 

La réforme des concours sera finalisée. Une attention toute particulière sera portée sur les premières années de la vie professionnelle (formation initiale, continuité de T1 à T3, reclassement).

Le SNE sera attentif à ce que les futurs collègues bénéficient de la meilleure entrée possible dans le métier et bénéficient, autant que faire se peut, de l’expérience des plus capés d’entre nous.

 

La formation continue doit être repensée pour prendre davantage en compte les demandes des agents.

C’est une nécessité pour qu’elle soit enfin bien vécue par tous.

 

D’autres travaux concerneront les relations avec les parents, le renforcement des équipes pédagogiques, la mobilité, les CAP

Vous pouvez compter sur le SNE pour continuer à faire des propositions et défendre les mesures qui tiendront le plus compte des spécificités de l’exercice dans le premier degré

Philippe Ratinet

Secrétaire général aux publications

Votre texte​​

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png