ACTUALITÉS NATIONALES

20 janvier 2021

Grève du 26 janvier : un non-sens selon le SNE

Demander de meilleures conditions de travail, une revalorisation des salaires et des postes. Telles sont les principales exigences du mouvement de grève lancé pour le 26 janvier prochain. Cette litanie est connue.

 

Pour le SNE, ce n’est ni le moment de l’entonner, ni le moyen d’arriver à la voir exaucée. 

 

Une approche constructive

Depuis le mois de novembre, le Grenelle a complété l’agenda social. Il avait, entre autres buts, la revalorisation des enseignants, la reconnaissance des spécificités de leur métier et l’amélioration de leurs conditions de travail.

Le SNE a choisi de profiter de cette occasion pour défendre le premier degré avec une insistance toute particulière. Notre syndicat a réclamé des avancées d’ampleur, argumenté sur leur nécessité et en a objectivé les critères et modalités. Nous avons proposé de très nombreuses pistes d’améliorations et avons participé à tous les échanges.

 

 

Certaines organisations syndicales représentatives ont préféré ne pas participer. Elles demandent maintenant aux collègues de sacrifier une journée de salaire pour se plaindre de décisions qui n'ont pas encore été annoncées par le ministère...

Aller au bout du chantier engagé

Aujourd’hui, le SNE œuvre encore à la concrétisation des projets qu’il a portés tout au long du Grenelle, pour tous les enseignants du premier degré. Nous espérons voir de nombreuses et importantes avancées issues de notre travail dans le projet de loi de programmation que nous a promis le ministre. Les rouages continuent à tourner en ce moment même.

 

Pour le SNE, tant que les propositions du ministère n’auront pas été rendues publiques, l’heure demeure à la réflexion et aux échanges.

 

Nous ne proposons donc pas aux professeurs des écoles de manifester dans les rues pour contester des positions encore inconnues à ce jour, d’autant plus dans le contexte sanitaire actuel pendant lequel les rassemblements sont à éviter.

C'est pourquoi le SNE ne s'associe pas à la grève du 26 janvier.

 

Nous préférons juger sur pièces. Février n’est plus si loin.

Philippe Ratinet

Secrétaire général aux publications

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png