ACTUALITÉS NATIONALES

1er février 2021

Primes non versées, avancements 2020 en attente : le ministère répond au SNE

Le SNE avait interpellé le ministère le 27 janvier au sujet de la colère et du ressentiment provoqués notamment par le non-versement de la prime informatique et de la prime de responsabilité pour les directeurs, ainsi que par le retard dans la prise en compte des avancements 2020 (lire notre article du 28/01 à ce sujet).

Après une réponse immédiate mais laconique ("ce sera en février"), nous avons reçu samedi après-midi les explications détaillées du ministère par la voix de M. Soetemont, le Directeur Général des Ressources Humaines.

Le versement de la prime informatique

 

« Le texte (concernant la prime informatique) a été publié au Journal officiel du 6 décembre. Néanmoins, comme il s’agit d’une nouvelle indemnité, des développements informatiques importants ont été nécessaires pour adapter les systèmes d’informations RH. Ils sont achevés et ont été transmis aux académies fin décembre.

 

Les éléments constitutifs de paye devant être finalisés dès le début de chaque mois, c’est sur la paye du mois de février que cette indemnité sera versée, les services administratifs s’étant mobilisés pour réaliser cette opération dans les meilleurs délais. »

Il n’est donc plus d’interprétation possible à partir du début d’année indiquée sur le site du ministère. La machine administrative a, semble-t-il, été au plus vite.

 

Nous espérons maintenant qu’elle est totalement opérationnelle et que la paye de février sera conforme aux annonces.

 

 

Les opérations de régularisation d’avancement d’échelon

« Des évolutions informatiques se sont avérées nécessaires fin 2020 du fait de différentes évolutions réglementaires dont celles liées aux modalités de prise en compte, pour l’avancement, de certaines situations de disponibilité (pour élever un enfant de moins de huit ans…).

Les opérations d’avancement d’échelon ne pouvaient donc se dérouler avant la livraison de ces développements informatiques modificatifs, les tableaux d’avancement de grade nécessitant quant à eux la mise à jour préalable des avancements d’échelon.

C’est bien mi-décembre qu’ont été livrés aux académies et départements les programmes informatiques relatifs aux avancements d’échelon. La régularisation en paye interviendra pour les personnels enseignants sur la paye de février, avec toutefois pour quelques académies et départements une prise en charge faite sur la paye de mars. »

L’échéance est donc plus précise, bien que localement modulable. La connaître permet enfin aux collègues concernés de ne plus être dans le vague, ce qui est appréciable. Il n'en reste pas moins que le décalage entre la date des promotions et leur effectivité pose un problème récurrent qu'il serait important de régler.

Les directeurs auraient certainement aussi souhaité avoir des éclaircissements à propos du versement de leur nouvelle prime de responsabilité mensualisée, question que nous avions également posée mais à laquelle nous n'avons pas eu de réponse du ministère.

Pour le SNE, d’une manière générale, l’information des services envers les enseignants devrait se faire avant les échéances et non a posteriori. Les enseignants peuvent comprendre qu’un problème se pose. Bien informés, ils éviteraient de se perdre en conjectures et gagneraient en sérénité.

 

M. Soetemont conclut son propos en nous indiquant qu’il nous tiendra informés de toute évolution. Nous comptons sur lui pour cela.

Philippe Ratinet

Secrétaire général aux publications

SNE -  Syndicat National des Ecoles

© 2016-2020 Syndicat National des Écoles - Directeur de la publication : Laurent Hoefman, président du SNE

Contact SNE  : Laurent Hoefman president@sne-csen.net

facebook.png